qop

Vivre les fenêtres ouvertes aide-t-il à la lutte contre le coronavirus ?

5 Mar. 2021

Garder une ventilation dynamique dans une pièce sert à diluer de possibles aérosols de virus qui seraient émis par une personne infectée. Pour imaginer cet effet, pensez à la fumée du tabac : la présence d’un fumeur dans une pièce est plus supportable lorsque les fenêtres sont ouvertes et qu’elles laissent l’air circuler. C’est pourquoi, pour se protéger du coronavirus, mieux vaut appliquer les mêmes principes que pour se protéger de la fumée de tabac.

Mais pour autant, la dilution des aérosols infectants par l’aération d’une pièce ne garantit pas la protection à 100% (surtout sans masque), mais diminue énormément le risque d’infection. Par ailleurs, certaines études laissent penser qu’une infection causée par de faibles quantités de coronavirus présente moins de risque de donner un Covid-19 de forme très sévère. En cas d’infection malgré la ventilation, celle-ci pourrait donner lieu à une forme moins sévère de Covid, voire une forme asymptomatique.
L’efficacité des différentes mesures de prévention de la Covid-19 a récemment été observée et décrite dans un article scientifique anglais. Les auteurs de l’article y font le distingo entre les pièces aérées et non aérées. Ils montrent bien que la ventilation des pièces diminue le risque de transmission du coronavirus. La densité de personnes dans la pièce a sa part de responsabilité également : plus faible est la densité, plus faible est le risque de contamination.


Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique