Promo !

Rupture de stock

1 complément à boire par jour

Améliore l’hydratation et la souplesse de la peau

Améliore la douceur de la peau en réduisant le nombre de sillons en micro-relief

Prévient la formation de rides profondes

En savoir plus →

Promo !

Pack 3 boîtes promo

89,90€ au lieu de 119,70€

Rupture de stock

Offre promo limitée:

3 boîtes de 30 sticks à 89,90€ au lieu de 119,70, + livraison gratuite*

En savoir plus →

Promo !

Pack 6 boîtes promo

160,00€ au lieu de 239,40€

Rupture de stock

Offre promo limitée:

6 boîtes de 30 sticks à 160,00€ au lieu de 239,40, + livraison gratuite*

En savoir plus →

Notre collagène n’est provisoirement plus disponibleRupture de stock suite à un nombre important de commandes, veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. Vous pouvez prè-réserver vos boîtes  (Aucun paiement ne vous sera demandé)

Vitamine D : en ampoule, en gouttes, en gélules, quelle différence ?

4 Nov. 2020

Indispensable pour les os et la santé en général, la vitamine D est apportée par l’alimentation et produite par la peau sous l’action des UVB. La part du soleil est prépondérante, puisque 80 % des apports sont synthétisés de cette façon. On estime que l’on doit s’exposer au moins 15 mn par jour le visage, les mains, et les avant-bras pour couvrir nos besoins. Autant dire qu’en ce moment, avec le visage masqué et les avant-bras couverts, il y a de fortes chances que l’on ne synthétise pas assez de vitamine D.

Gouttes ou ampoules ?

Sous forme de gouttes : une supplémentation quotidienne (Zymad gouttes, Adrigyl… ) est souvent prescrite d’office aux femmes enceintes et aux bébés allaités au sein ou qui ne boivent pas de lait enrichi en vitamine D. Ces gouttes de cholécalciferol (la forme de vitamine D également appelée vitamine D3) sont prescrites sur ordonnance pour éviter les surdosages.

Sous forme d’ampoules : les personnes qui souffrent d’obésité, les personnes de plus de 70 ans à risque d’ostéoporose et les personnes à la peau noire ont également des besoins supérieurs et, lorsqu’elles sont suivies par le médecin, elles sont supplémentées avec des ampoules de vitamine D à prendre une seule fois par mois.

Cette supplémentation sous forme d’ampoules de 100 000 unités internationales (UI) est également prescrite en cas de déficit avéré en vitamine D (moins de 30 ng/l) et pendant les trois mois d’hiver aux personnes qui vivent dans les régions les moins ensoleillées. Ces ampoules (Uvedose) sont  remboursées par la Caisse primaire d’assurance maladie.

Et les compléments alimentaires ?

« Notre organisme n’a pas la capacité de gérer une dose massive de vitamine D d’un seul coup. Cet excès ne va pas rentrer dans la cellule et va se retrouver en dépôt dans le corps et se révéler nocive pour le foie et les reins » alerte Vanessa Lopez naturopathe et co-auteure de Ma bible des secrets de Naturopathe (ed. Leduc.s).

Cette dernière recommande donc de se supplémenter quotidiennement en choisissant une vitamine D3 100% naturelle, facilement assimilable. « Préférez celles sous forme huileuse plus pratique. Cette vitamine étant liposoluble, c’est à dire soluble dans les graisses, vous pourrez la mettre directement dans la bouche sans devoir consommer du gras en même temps pour pouvoir l’assimiler ».

Ces compléments alimentaires sont vendus en parapharmacie sans ordonnance mais ne snt pas remboursés.

A noter : si vous optez pour une vitamine D sous forme de comprimé, veillez bien à la prendre au cours d’un repas avec des lipides, sous peine qu’elle ne soit pas assimilée.

Quel est le dosage recommandé ?

Selon l’Académie de médecine, seuls 20 % des Français ne seraient ni déficients ni carencés en vitamine D. Elle recommande donc, depuis 2012, un apport de 800 à 1 000 unité internationale (UI) par jour.

Mais en cette période de Covid-19, l’Académie ajoute des recommandations supplémentaires aux personnes atteintes du coronavirus :

  • Elle recommande de doser rapidement le taux de vitamine D sérique (c’est-à-dire la 25 OHD) chez les personnes âgées de plus de 60 ans atteintes de Covid-19, et d’administrer, en cas de carence, une dose de charge de 50.000 à 100.000 UI qui pourrait contribuer à limiter les complications respiratoires.
  • Elle recommande d’apporter une supplémentation en vitamine D de 800 à 1000 UI/jour chez les personnes âgées de moins de 60 ans dès la confirmation du diagnostic de Covid-19.

A lire aussi :

  • Vitamine D : 4 maladies qu’elle peut prévenir
  • 10 choses à savoir sur la vitamine D
  • Vitamines et minéraux, les bons duos

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer