qop

VIH : 25 % des 15-24 ans pensent qu’il existe des médicaments pour guérir du Sida

25 Mar. 2021

Dans le monde, 38 millions de personnes vivaient avec le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH) en 2019. Principalement transmis par voie sexuelle (via la pénétration anale ou vaginale), le virus entraîne progressivement le développement d’un Syndrome d’Immunodéficience Acquise – on parle de Sida.

Le Sida est loin d’avoir disparu : en 2018, 6 200 Français ont découvert qu’ils étaient séropositifs, c’est-à-dire infectés par le VIH. Parmi eux, 13 % de jeunes âgés de 15 à 24 ans…

Problème : en cette période d’épidémie de coronavirus, les connaissances générales vis-à-vis du VIH (comment se transmet-il ? Comment s’en protéger ?) s’amenuisent. Telle est la conclusion d’une récente enquête publiée par le Sidaction ce 21 mars 2021, où on apprend d’abord que 67 % des jeunes âgés de 15 à 24 ans s’estiment “bien informés” sur le Sida – une baisse de 7 points par rapport à l’an dernier. 51 % des jeunes sondés pensent être “bien informés sur les lieux où aller se faire dépister” – un recul de 20 points par rapport à 2014.

La peur du VIH/Sida diminue (et ce n’est pas une bonne nouvelle)

Les idées reçues sur le VIH prennent de l’ampleur. Ainsi, 24 % des 15-24 ans pensent que “le virus du sida peut se transmettre en embrassant une personne séropositive“, ce qui représente une augmentation de 9 points en un an. 23 % des sondés estiment que le VIH se transmet “en s’asseyant sur un siège de toilettes publiques” (contre 15 % en 2020) et 18 % “en buvant dans le verre d’une personne séropositive“. 25 % considèrent qu’il existe “des médicaments pour guérir du Sida“.

Tout ça indique un recul des connaissances sur le VIH dans la population, s’inquiète Françoise Barré-Sinoussi, présidente du Sidaction, interrogée par nos confrères du Journal du Dimanche. On se dit : quand même, quarante ans après l’identification de la maladie, on en est encore là dans les préjugés ? C’est effarant, et très préoccupant pour demain.

En parallèle, la peur du Sida décroît : 63 % des 15-24 ans expriment ainsi une inquiétude vis-à-vis du VIH en 2021 contre 72 % en 2020. Et 41 % des sondés estiment qu’il y a de moins en moins de contamination chez les 15-24 ans – ce qui est faux : le chiffre est stable. Plus inquiétant sans doute : seules 34 % des personnes interrogées déclarent “avoir utilisé systématiquement un préservatif lors d’un rapport sexuel” – c’est un recul de 9 points par rapport à 2021. Et si on mettait à jour nos connaissances pour protéger notre santé ?

Source : Sondage Ifop pour Sidaction réalisé en février 2021 auprès de 1002 personnes âgées de 15 à 24 ans.

À lire aussi :

  • VIH et IST : le dépistage a dangereusement chuté en 2020
  • Sarcome de Kaposi : ce qu’il faut savoir sur ce cancer lié au Sida
  • 80 ados meurent chaque jour du Sida

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique