Un bébé naît prématurément toutes les 8 minutes en France

17 Nov. 2020

En France, toutes les 8 minutes un bébé vient au monde prématurément, entre 5 et 8 mois de grossesse. Soit 60 000 bébés qui naissent trop tôt et sur ce nombre,

  • 1800 décéderont.
  • 2900 seront porteurs de handicaps.
  • 12 000 connaîtront des retards de développement.

« Les enfants prématurés sont nos plus petits, nos plus fragiles et sont aussi notre avenir, comme tous les enfants. Il est de notre devoir à tous de tout faire pour aider ces enfants, qui n’arrivent pas dans la vie avec les mêmes chances que les autres, et ainsi, réduire les inégalités » se plaît souvent à dire Charlotte Bouvard, fondatrice de l’association SOS Préma. Depuis 2004, cette association se bat pour rappeler que la prématurité est un enjeu de santé publique. Ce 17 novembre, à l’occasion de la Journée mondiale de la Prématurité, l’association donne la parole aux parents pour qui la naissance de leur bébé a été le début d’un long parcours semé d’embûches.

On oscille entre inquiétude, peur et culpabilité

« Le monde s’écroule, plus de repère. Il y a la peur, l’inquiétude, et la culpabilité » raconte Oxana, la maman d’Alexandre né à 32 semaines d’aménorrhée. « Avec la prématurité, je savais qu’il y aurait des hauts et des bas mais je ne m’attendais pas à de vraies montagnes russes. Un jour ça va, on avance, on est confiant. Mais le lendemain c’est trois pas en arrière. On a presque peur de se réjouir dans les bons moments quand nous savons que le lendemain, tout peut basculer ».

« Même si l’entourage est parfois présent, le traumatisme causé par cette naissance trop brutale nous plonge parfois dans une extrême solitude » ajoute Alexandre, maman de Samuel, né à 33 SA. « Il faut aussi gérer l’impatience de l’aîné qui attend avec impatience le retour du petit frère à la maison pour retrouver une vie normale ».

Y a-t-il des facteurs de risque de prématurité ?

Un bébé prématuré est un bébé qui naît avant 37 semaines d’aménorrhée (8 mois). Entre 24 et 28 semaines d’aménorrhée (SA), on parle de très grande prématurité. Entre 28 et 32 SA on parle de grande prématurité. Entre 32 et 37 SA, de prématurité moyenne.

La plupart des naissances prématurées sont dites « spontanées : elles sont souvent la conséquence d’une rupture prématurée des membranes ou d’un déclenchement précoce du travail. Mais d’autres sont dites « induites » : elles sont décidées par l’équipe obstétricale en raison des risques pour la mère ou l’enfant. Elles représentent près de 45% des accouchements avant 33 SA.

Certains facteurs qui peuvent élever le risque de donner naissance à un enfant prématuré :

  • une naissance prématurée antérieure
  • une grossesse multiple (jumeaux, triplés, etc.)
  • l’hypertension artérielle
  • le diabète
  • le tabac et le stress
  • une grossesse au cours de l’adolescence.

A lire aussi :

  • La survie des grands prématurés en France s’améliore
  • Un test sanguin précoce pourrait indiquer le risque de prématurité
  • Développement cérébral : la prématurité, un facteur de risque
  • Bébé prématuré : un risque plus élevé d’apnée du sommeil

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer