Tests salivaires Covid-19 : la HAS donne un avis favorable à leur évaluation

10 Août. 2020

Depuis la sortie de confinement, des tests de dépistage nasopharyngés sont proposés aux Français en cas de symptômes.

Mais ces tests qui se pratiquent en insérant un long coton-tige dans le nez du patient sont peu agréables. En outre, il existe un risque de contamination du professionnel de santé qui effectue le test : lors du prélèvement par écouvillon, il y a souvent une réaction réflexe de rejet, où la personne testée tousse ou éternue et peut projeter des postillons. Les tests salivaires présentent l’avantage d’être plus simples à réaliser, mais aussi moins impressionnants et indolores, donc plus susceptibles d’être acceptés par les patients, notamment dans le cadre d’un dépistage répété.

L’arrivée de tests rapides salivaires est donc très attendue comme alternative aux tests nasopharyngés. Si de premiers tests ont été réalisés, leur fiabilité reste malgré tout à ce jour insuffisante pour une utilisation immédiate généralisée. Néanmoins compte tenu du besoin réel de tests plus simples pour dépister, y compris en ambulatoire, la Haute Autorité de Santé (HAS) a donné son feu vert ce 10 août à leur évaluation. Concrètement, les patients pourront bénéficier de cette innovation à titre expérimental dans le cadre d’une étude clinique. Cette étude vise à définir précisément les conditions optimales de recours à ces tests ainsi que la fiabilité qui peut en être attendue. Les prélèvements effectués devraient d’ailleurs permettre de constituer une « salivothèque » de référence.

Comment fonctionne le test salivaire ?

Le principe est le même que pour une PCR classique. Après prélèvement de salive (l’un des principaux vecteurs du virus), l’échantillon est placé dans un tube avec des réactifs chauffés à 65°C. Le site du CNRS explique son fonctionnement : « Il suffit de prélever de la salive, l’un des principaux vecteurs du virus, et de la placer avec les réactifs à 65°C pendant 30 minutes. Le personnel soignant peut alors lire le résultat à l’œil nu. A la différence de la méthode de test de référence qui demande plusieurs heures de traitement en laboratoire et nécessite des équipements et réactifs importants.« 

Le test permet de diagnostiquer sur le terrain et (presque) instantanément les patients atteints du Covid-19.

EasyCov : un test développé en 3 mois seulement

Le test salivaire EasyCov est proposé par un consortium français au sein du laboratoire Sys2Diag, qui associe la société de biotechnologie SkillCell, la société Alcediag et les chercheurs CNRS du CHU de Montpellier, sous la houlette du biologiste Franck Molina. Il a été développé en trois moins seulement ! La clé du succès ? Franck Molina en est convaincu, c’est le partenariat public-privé dont il a bénéficié : « pour développer et industrialiser un test en trois mois à peine, il ne suffit pas d’inventer quelque chose dans un labo, il faut y associer rapidement les volets clinique et industriel. Quand on a les trois ensemble, on va vite et on y arrive !« , explique-t-il ce 15 juin dans le journal du CNRS.

Des premiers tests cliniques ont été réalisés entre avril et mai sur 133 patients du CHU de Montpellier. Résultat : une sensibilité supérieure à 70% et un nombre de faux positifs très faible. Les kits de tests ont déjà commencé à être commercialisés par le groupe de laboratoires de biologie médicale Enovie.

Prochaine étape – qui dépend du cadre que fixeront les autorités de santé – un déploiement chez les médecins de ville ou d’un auto-test à faire chez soi…

Lire aussi :

  • Plaquenil : 4 millions de boîtes vendues, 312 événements indésirables
  • Qu’est-ce qu’un orage de cytokine ?
  • Peut-on attraper deux fois le coronavirus ?
  • Coronavirus et porteurs sains : contagieux même sans symptômes ?
  • Stop-Covid : à quoi sert l’application prévue pour le déconfinement ?
  • Vaccin contre le coronavirus : quand sera-t-il disponible ?
  • Coronavirus : comment se soigner à la maison
  • Coronavirus ou pas : un questionnaire pour évaluer ses symptômes
  • Chloroquine : le débat en questions / réponses
  • Comment faire un masque de protection maison

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Promo !

«Vivez mieux, vivez qop ! »

Douchka Esposito, Ambassadrice qop

Collagen Beauty Booster Pamplemousse

39,90€ → 34,90€

Boîte de 30 sticks. Actuellement nous livrons tous nos clients en France uniquement.

Défiez le vieillissement, le collagène est une protéine naturelle de votre corps jusqu'à l'âge de 25 ans, après cet âge votre corps n'en fabrique plus assez d’où le début du vieillissement, redonnez de la jeunesse à vos cellules avec notre complément alimentaire naturel. Plus performant qu'une crème, qop agit de l'intérieur.

Premiers résultats visibles au bout de 30 jours, nette amélioration visible au bout de 90 jours de soins, étude clinique.

  • 1 complément à boire par jour
  • Améliore l’hydratation et la souplesse de la peau
  • Améliore la douceur de la peau en réduisant le nombre de sillons en micro-relief
  • Prévient la formation de rides profondes

Zéro Retouche & Zéro Injection. Une peau Parfaite & Rapide & Efficace.

Plus d'infos →

Notre collagène n'est plus disponibleRupture de stock suite à un nombre important de commandes, veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. Vous pouvez prè-réserver vos boîtes en cliquant sur ce lien.

Rupture de stock

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer