Symphyse pubienne : pourquoi peut-elle devenir douloureuse pendant la grossesse ?

10 Jan. 2021

Cette partie du corps humain est peu connue, mais peut devenir très sensible dans certains cas. Il s’agit de la symphyse pubienne : une articulation située entre les deux os coxaux. Ces deux os sont situés au niveau du bassin et ont pour point de ralliement arrière le sacrum, et pour point de ralliement avant, la fameuse symphyse pubienne.

A quoi sert la symphyse pubienne ?

La symphyse pubienne ne bouge pas beaucoup, mais ce n’est pas un os. Il s’agit d’une articulation composée de trois ligaments, qui lui donnent une certaine élasticité. Son rôle est d’ailleurs de soutenir le bassin. C’est une sorte d’amortisseur de ce dernier, pour de nombreux mouvements qui peuvent le compresser, exercer une pression ou encore lui demander une traction. C’est un élément clé de la chaîne biomécanique du bassin.

Diastasis de la symphyse pubienne, qu’est-ce que c’est ?

Lorsque le bébé grandit, le bassin s’écarte progressivement. Et c’est la symphyse pubienne qui apporte de l’élasticité et du mouvement au bassin pour donner davantage d’espace au foetus. Les ligaments qui la composent sont “assouplis”, d’abord par le poids du bébé. Puis, grâce à deux hormones : la relaxatine et la progestérone, quand vient le moment d’accoucher. Cet assouplissement permet d’élargir le passage pour le bébé à naître. Il est donc crucial.

Mais la symphyse pubienne ne doit pas trop s’écarter. La limite de ce que l’on appelle le niveau d’élargissement “de l’articulation inter-symphysaire” doit être en dessous de 10 milimètres. Si cela va au-delà, des douleurs terribles peuvent apparaître. Aussi bien en position allongée que lors d’un effort : montée de marches ou simple déplacement à pieds. On parle alors de “diastasis de la symphyse pubienne“.

Comment repérer un problème au niveau de la symphyse pubienne ?

Le plus couramment, les douleurs interviennent lors d’une grossesse. Les signaux sont : l’expression d’une douleur au niveau de la zone pubienne. Ces dernières peuvent descendre au niveaux des jambes, toucher le bas du dos ou encore entraîner une gêne au niveau de l’aine. En cas de douleurs de ce type, consultez un médecin, un gynécologue ou une sage-femme. Il existe plusieurs méthodes, dont l’ostéopathie et la kinésithérapie pour soulager.

La symphyse est décrite comme une partie “laissée pour compte” de l’anatomie, explique le journal de radiologie EM consulte. Mais elle peut abriter de nombreuses complications, en dehors de la grossesse. Des problématiques rhumatologiques notamment, dans la mesure où c’est une articulation. Peuvent aussi s’y loger des infections et des tumeurs, ou encore des traumatismes. Ces dernières peuvent être repérées via une radiographie, un scanner, une IRM, une échographie…

Lire aussi :

  • Douleurs ligamentaires pendant la grossesse : symptômes, que faire ?
  • Un médicament contre le diabète réduirait le risque de fausse couche

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique