qop

Qu’est-ce que la trichinellose, cette maladie parasitaire qui s’attrape lorsqu’on mange de la viande mal cuite ?

1 Fév. 2021

Deux chasseurs des Pyrénées-Orientales (66) ont développé une trichinellose après avoir mangé de la viande de sanglier insuffisamment cuite. Dans un communiqué publié ce vendredi 29 janvier 2021, la Fédération Départementale des chasseurs des Pyrénées-Orientales souligne que si cette maladie “[reste rare], l’accroissement des populations de sangliers et l’évolution de nos cultures culinaires pourraient contribuer à l’augmentation des contaminations“.

La trichinellose : c’est quoi exactement ? Première chose à savoir : la trichinellose est une zoonose, c’est-à-dire une maladie transmise à l’Homme via l’animal. À l’origine de cette pathologie, il y a un parasite microscopique : Trichinella. Ce ver minuscule est susceptible d’infecter la quasi-totalité des mammifères : on peut notamment le retrouver chez les chevaux, les sangliers, les porcs, les ours, les blaireaux…

L’Homme peut être infecté par le parasite Trichinella après consommation d’une viande de porc, de sanglier ou de cheval contaminée et insuffisamment cuite. Il est à noter que la charcuterie non-cuite (jambon cru, viande fumée…) peut aussi être un vecteur de Trichinella. Ce ver est présent sur tous les continents, à l’exception de l’Asie.

La trichinellose, une maladie parasitaire transmise par la viande de cheval, de porc ou de sanglier

Trichinellose : quels sont les symptômes ? Si, chez l’animal, l’infection à Trichinella est habituellement asymptomatique, chez l’Homme, la trichinellose peut se traduire par des symptômes graves après un temps d’incubation d’environ 48 heures :

  • Une fièvre supérieure à 37,5°C,
  • Des maux de ventre (douleurs abdominales),
  • Des troubles digestifs (nausées, diarrhée, vomissements…),
  • 15 jours après l’infection parasitaire : des myalgies (douleurs musculaires), une faiblesse musculaire anormale, un œdème de la face (gonflement du visage),
  • Si l’infection n’est pas prise en charge : des complications cardiaques (myocardite…) et neurologiques (hémiparésie).

Trichinellose : comment est-elle prise en charge ? Le diagnostic de trichinellose est posé après examen clinique et bilan biologique (prise de sang) : dans certains cas, le médecin pourra également prescrire une biopsie musculaire (car le parasite s’installe dans les cellules musculaires).

Le traitement de la trichinellose repose sur l’administration de médicaments vermifuges (benzimidazolés) associés à une corticothérapie. Considérée comme une toxi-infection alimentaire collective (TIAC), la trichinellose est une maladie à déclaration obligatoire.

Pour prévenir cette maladie parasitaire, il est indispensable de bien cuire les viandes de porc, de sanglier et de cheval : à 71°C minimum.

Sources :

  • Encyclopédie Vidal
  • Ministère des Solidarités et de la Santé
  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses)

À lire aussi :

  • L’ambition liée au parasite de la toxoplasmose
  • Il devient paralysé après avoir avalé une limace
  • Les scientifiques savent enfin comment on attrape la giardiase

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique