qop collagene

Point G : comment le trouver et le stimuler ?

4 Fév. 2021

Le point G, qu’est-ce que c’est ?

C’est un gynécologue allemand, Ernest Grafenberg, qui a formellement identifié ce fameux « point G » dans les années 1940. Selon lui, ce serait une zone du vagin, située à environ 3 cm de l’entrée, reconnaissable à son aspect bombé et sa muqueuse un peu plus râpeuse que sur les autres zones de cette partie intime.

Comment trouver son point G ? Il suffit de vous allonger sur le dos et d’introduire un doigt dans votre vagin en le recourbant vers le haut. Vous pouvez également demander à votre partenaire de le faire. D’ailleurs, ce geste peut-il procurer du plaisir ? « Pas vraiment, d’après Catherine Solano, médecin-sexologue, sa stimulation n’a pas forcément un effet extraordinaire».

La stimulation du point G provoque-t-il un orgasme ?

« La stimulation du point G provoque bien un orgasme chez 10 % des femmes, mais chez les 90 % autres, elle entraîne au mieux un effet agréable sans plus », rappelle Catherine Solano.

Pour atteindre l’orgasme, stimulez les autres zones du vagin : l’entrée, l’arrière, les côtés, le fond… Leur excitation aussi suscite du plaisir. « Ne vous acharnez pas sur ce point G qui fait fantasmer mais ne mène pas à l’orgasme aussi souvent qu’on le croit ! », conclut la sexologue.

Comment stimuler le point G ?

Le point G peut n’être perceptible que lorsqu’il se gonfle d’excitation. Le mieux est d’exercer une pression douce et appuyée, une sorte de massage de cette zone. « L’exploration du point G se pratique après des préliminaires ayant fait monter l’excitation. Car, pour que sa stimulation déclenche des sensations de volupté, il faut bien évidemment que vous soyez en état d’excitation » rappelle la Dre Solano.

Le point G se trouve juste en arrière de l’urètre, qui conduit l’urine de la vessie vers l’extérieur. Quand cette zone gonfle, sous l’effet de la stimulation, elle appuie sur l’urètre, ce qui entraîne un « faux besoin d’uriner ». Cette sensation, pas forcément agréable à première vue, est souvent annonciatrice de l’orgasme. Elle empêche certaines femmes d’accéder pleinement au plaisir, car elles demandent à leur partenaire d’arrêter, de peur d’uriner. « Pour limiter cet inconvénient, il est important d’uriner avant une relation sexuelle, afin d’être tranquille », rappelle la sexologue.

Comment atteindre l’orgasme en stimulant le point G ?

Pour obtenir ce type d’orgasme il faut favoriser les positions sexuelles qui permettent le frottement du point G. L’orgasme du point G est en réalité l’orgasme produit par la stimulation du clitoris interne par le pénis, les doigts ou un sex-toy à travers la paroi antérieure du vagin.

La position d’Andromaque (la femme est placée au-dessus) permet ce contact mais la femme doit se pencher en arrière. Il est aussi possible de stimuler le point G avec la position de l’équerre, un missionnaire ou la femme est couchée le bas du dos sur un oreiller. Ce type de pénétration permet aussi à la femme ou au partenaire de caresser le clitoris. Le partenaire peut aussi provoquer cet orgasme en stimulant le point G avec les doigts. S’il ne sait pas où il se trouve indiquez le lui.

A lire aussi :

  • [Témoignage] Pourquoi j’utilise un sextoy depuis 10 ans
  • 5 comptes Instagram pour décomplexer sa sexualité
  • Comment avoir un orgasme en même temps que mon conjoint ?
  • Quelle est la position qui procure le plus de plaisir ?
  • Comment le guider pour qu’il devienne un bon amant
  • 3 idées reçues à oublier sur le plaisir féminin

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This