Perte du goût et de l’odorat : « je n’ai pas pensé au coronavirus »

22 Avr. 2020

La fièvre et la toux sont les symptômes les plus fréquemment ressentis par les patients infectés par le coronavirus (Covid-19). Mais ces derniers jours, plusieurs personnes ont rapporté des signes moins communs : perte du goût (agueusie) et de l’odorat (anosmie). « Même si ce sont des données préliminaires, cela serait lié au coronavirus », a indiqué à l’occasion du point presse, ce 20 mars, Jérôme Salomon, Directeur de la Santé, avant de préciser qu’il s’agirait plutôt « de formes peu sévères du coronavirus et plutôt chez le sujet jeune ». Et de conseiller aux patients qui ressentiraient ces symptômes de demander un conseil à un ORL ou à un médecin traitant, par téléphone ou téléconsultation, afin de savoir « si oui ou non ils doivent prendre un traitement spécifique du fait de cette infection virale. »

Jour 1 : une perte du goût brutale 

Lauren, une parisienne de 25 ans, fait partie de ces cas. Le 18 mars, alors qu’elle prend son petit-déjeuner, elle remarque que son infusion habituelle n’a pas de goût. « Je prends toujours la même, elle est très parfumée, alors sur le moment j’ai été très étonnée ». Même chose pour les kiwis qu’elle prend en dessert, « sans aucune saveur ». Elle poursuit : « j’avais un léger écoulement nasal et une sensation d’oppression dans les sinus alors j’ai d’abord pensé m’être enrhumée. J’avais aussi le nez bouché, mais avec le recul, ce qui était inhabituel, c’est que je respirais très bien ! » Dans la journée, Lauren attend que cela passe. « Je n’avais pas les symptômes connus du coronavirus -ni toux, ni fièvre, ni difficulté respiratoire-, alors je ne me suis pas inquiétée. En début de soirée, elle ressent comme « une barre entre les yeux ».

Jour 2 : un simple rhume ? 

Le lendemain, jeudi 19 mars, son nez ne coule plus du tout, mais son odorat et son goût ne sont pas revenus. « Je n’ai pas du tout fait le lien avec le Covid-19. J’ai pensé à un rhume, je me suis dit que mon corps réagissait différemment, rien de plus. »

Jour 3 : le diagnostic 

Vendredi 20 mars, la jeune femme n’a pas retrouvé ses sensations olfactives et gustatives. « J’ai tapé « agueusie » sur Internet et suis tombée sur un article qui faisait le lien avec le Covid-19. Là j’ai commencé à paniquer. Dans la soirée, j’ai discuté avec des amis, infectés par le coronavirus, qui avaient ressenti cette sensation de perte de goût et d’odorat. Là j’ai compris que je n’étais pas la seule. » Lauren, décide alors de faire une téléconsultation.  Un interrogatoire plus tard, sans faire de test, le diagnostic est posé : coronavirus, jour 6 d’infection. « Le médecin m’a précisé que les complications peuvent survenir entre le Jour 5 et le jour 7 et que je devais surveiller ma température, tout en poursuivant bien les gestes barrière pour protéger les autres car ma salive est contaminante jusqu’au jour 8. J’ai prévenu mon copain rentré aux Pays-Bas pour qu’il se confine lui aussi. Je ne prends aucun traitement. »

Aujourd’hui, Lauren se sent bien. Selon le médecin qu’elle a consulté, elle pourra se considérée guérie le jour 8. « Je n’ai aucun autre symptôme, j’attends avec impatience que mon odorat et mon goût reviennent, je suis confiante ! »

Conseils médicaux en cas de perte de goût et d’odorat

Dans les cas les plus fréquemment on retrouve l’odorat et le goût au bout de 15 jours, explique lors d’un Facebook live Top Santé, le Dr Anne-Laure Rousseau. Si cela ne passe pas, elle conseille de « prévoir un rendez-vous ORL passé ce délai ». En attendant, en prévention, la société française d’ORL conseille des exercices de rééducation olfactive. Elle conseille une liste d’aliments à acheter au rayon épices du supermarché : de la vanille, du café, de la coriandre, de la menthe, du cumin… Puis de faire des flacons étiquetés. L’exercice consiste à prononcer le nom du produit avant de le sentir. « Cela permet de reconnecter les systèmes olfactifs et neurologiques », précise le Dr Rousseau.

Une enquête internationale autour de la perte de goût et d’odorat observée chez les patients, à laquelle participe la France, est lancée ce 14 avril. Malades et anciens malades vont être sollicités par un consortium de plus de 500 chercheurs de 38 pays. A travers un court questionnaire, ils chercheront à déterminer « la fréquence de ces symptômes pendant l’épidémie de Covid-19, l’âge, le sexe des personnes concernées, et leur éventuelle persistance« , explique à l’AFP le professeur Jérôme Golebiowski de l’Institut de chimie de Nice (CNRS/Université Côte d’Azur).

Lire aussi

  • Épidémie de coronavirus : stade 3, stade 4, les mesures de confinement
  • Vaccin coronavirus : quand sera-t-il disponible ? 
  • Coronavirus : quels sont les traitements prometteurs 
  • Comment faire un masque de protection maison ?
  • Ai-je le coronavirus ? Un questionnaire vous conseille
  • Coronavirus et groupes sanguins
  • Je suis diabétique : dois-je craindre le coronavirus ?  
  • Coronavirus : comment gérer son asthme ? 
  • Rhinite allergique ou coronavirus ?

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Ecoutez & Regardez

Collagen Beauty Booster Pamplemousse

32,90€

Avec qop finies les crèmes, optez pour une solution à diluer pour plus d'efficacité et moins de contraintes. Soin du visage anti-rides et anti-âge, résultats visibles au bout de 30 jours.

Boîte de 30 sticks. Livraison gratuite à partir de 50€ d'achats *

Zéro Retouche & Zéro Injection. Une peau Parfaite & Rapide & Efficace.

Plus d'infos →

Quantité

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer