Mycose vaginale : toutes les questions qu’on se pose sur les traitements

7 Fév. 2020

Ces brûlures et ces démangeaisons intimes, vous les connaissez bien. Elles annoncent le début d’une mycose vaginale. Si vous êtes sûre de votre diagnostic, vous pouvez aller directement dans une pharmacie pour demander un traitement antimycosique. Mais dans l’idéal, il vaut mieux voir un médecin pour s’assurer qu’il s’agit bien d’une mycose et vérifier par un prélèvement qu’il n’existe pas d’infection associée. Idem si cela ne s’améliore pas ou que c’est la deuxième fois en moins d’un mois : il est nécessaire de consulter.

Comment on sait que c’est une mycose ? © Getty Images/iStockphoto
Un seul ovule vaginal peut-il suffire ? © Getty Images/iStockphoto
A quel moment doit-on le mettre ? © Getty Images/iStockphoto
Faut-il changer de marque en cas de récidive ? © Getty Images/iStockphoto
Une crème est-elle nécessaire en plus ? © Getty Images/iStockphoto
Puis-je me débrouiller sans ordonnance ? © Getty Images/iStockphoto
Le partenaire doit-il se traiter lui aussi ? © Getty Images/iStockphoto
Quid des rapports sexuels ? © Getty Images/iStockphoto
Un traitement préventif est-il possible ? © Getty Images/iStockphoto
Pour les éviter © Getty Images/iStockphoto

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer