Promo !

Rupture de stock

1 complément à boire par jour

Améliore l’hydratation et la souplesse de la peau

Améliore la douceur de la peau en réduisant le nombre de sillons en micro-relief

Prévient la formation de rides profondes

En savoir plus →

Promo !

Pack 3 boîtes promo

89,90€ au lieu de 119,70€

Rupture de stock

Offre promo limitée:

3 boîtes de 30 sticks à 89,90€ au lieu de 119,70, + livraison gratuite*

En savoir plus →

Promo !

Pack 6 boîtes promo

160,00€ au lieu de 239,40€

Rupture de stock

Offre promo limitée:

6 boîtes de 30 sticks à 160,00€ au lieu de 239,40, + livraison gratuite*

En savoir plus →

Notre collagène n’est provisoirement plus disponibleRupture de stock suite à un nombre important de commandes, veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. Vous pouvez prè-réserver vos boîtes  (Aucun paiement ne vous sera demandé)

Médicaments contre le rhume : attention à bien les utiliser !

28 Déc. 2019

Les vasoconstricteurs, utilisés pour traiter le rhume ne sont pas sans risque. Une étude a révélé qu’ils pouvaient avoir des effets secondaires cardiovasculaires et neurologiques. L’occasion pour l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) de sécuriser leur utilisation.

Plusieurs médicaments contre le rhume, du type Actifed, Dolirhume, Humex, Nurofen Rhume sont accessibles sans ordonnance. Or, certains d’entre sont à base de pseudoéphédrine et peuvent dans de rares cas entraîner des effets secondaires graves.

C’est une enquête de pharmacovigilance qui a souligné de potentiels risques d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral ischémique entraînés par la prise d’un vasoconstricteur. Or, ces médicaments sont souvent mal utilisés.

Une fiche d’aide distribuée aux patients

L’ANSM souligne : « Il s’agit majoritairement d’une utilisation prolongée au-delà de 5 jours, ou d’une association entre vasoconstricteurs administrés par voie orale et par voie nasale, ou encore du non-respect des contre-indications figurant dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) et la notice.« 

Pour encadrer davantage leur utilisation, une fiche d’aide à la dispensation des vasoconstricteurs par voie orale sera diffusée courant janvier aux pharmaciens. Une fiche d’aide et de mise en garde devra être remise aux patients lors de l’achat.

Lire aussi :

AVC : 10 facteurs de risque évitables

L’AVC, de mieux en mieux pris en charge

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer