qop

Manger bio : les 12 aliments à acheter en priorité

31 Mar. 2021

Depuis des années, le marché des produits biologiques progresse, avec des habitudes et des modes de consommation qui se modifient au fil du temps. La grande distribution s’est engouffrée dans le secteur puisque le marché du bio représente, en 2019, 12 milliards d’euros (c’est 2 fois plus qu’en 2015) !

Pour elle, la marge brute d’un aliment bio est jusqu’à deux fois plus élevée qu’en version traditionnelle : une opportunité à saisir, qui s’opère au détriment des producteurs et n’applique pas un commerce équitable. On voit ainsi l’offre et la demande de produits bio en grande distribution progresser de façon importante. En 2019, la Fédération nationale de l’agriculture biologique (FNAB) s’insurgeait d’ailleurs contre l’industrialisation de la filière bio qui atteint désormais la France. Car ce bio “industriel” est un paradoxe : certes, il permet de réduire les prix -principal frein à l’achat pour 80 % des consommateurs -, mais la dérive vers le “n’importe quoi labellisé bio” n’est pas loin.

Toutefois, les consommateurs semblent de mieux en mieux informés et si la grande distribution reste le circuit d’achat le plus utilisé, sa part a diminué en 2019 (77 % versus 81 % en 2018), au profit des artisans, du marché, des commerces de proximité et des achats directs au producteur. L’image des produits bio issus des marques de distributeurs est également en baisse (avec une note de 5,7/10), tout comme l’envie des consommateurs de trouver plus de produits bio dans leur supermarché (chute de 4 %).

Qu’est-ce qui motive les consommateurs à acheter bio ?

  • 59 % : pour préserver leur santé
  • 51 % : pour la qualité et le goût des produits
  • 45 % : pour préserver l’environnement
  • 34 % : pour le bien-être des animaux
  • 34 % : grâce à la plus grande disponibilité des produits bio dans les lieux d’achat habituels

Et ce qui les empêche…

  • 80 % : produits trop chers
  • 66 % : un doute sur le fait que le produit est totalement bio
  • 29 % : pas le réflexe d’en consommer
  • 25 % : a son propre potager ou partage un terrain pour cultiver
  • 24 % : offre qui ne correspond pas aux besoins
  • 18 % : par manque d’information

Pour manger bio sans vous ruiner, quelques astuces : remplacez de temps en temps les protéines animales par des protéines végétales, favorisez les aliments de saison et locaux qui seront moins chers que les autres, achetez les justes quantités (selon l’Ademe, en moyenne 7 kg d’aliments sont jetés par an et par habitant. Enfin, faites des choix, en achetant en priorité les aliments de ce diaporama.

Source :

  • Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France,  Agence Bio/Spirit insight, février 2020, auprès de 2000 personnes
Les pommes © Getty Images
Les laitages © Getty Images
Les oeufs © Getty Images
Les céréales complètes © Getty Images
Les fraises © Getty Images
La salade © Getty Images
Le raisin © Getty Images
Les pommes-de-terre © Getty Images
Les poivrons © Getty Images
Le céleri © Getty Images
La viande de boeuf © Getty Images
Le poulet © Getty Images

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique