qop

Les vaccins Moderna et Pfizer responsables de gonflements bénins sur les mammographies

8 Mar. 2021

C’est un effet secondaire surprenant mais heureusement bénin : aux États-Unis, plusieurs femmes ont développé une lymphadénopathie, c’est-à-dire un gonflement des ganglions axillaires (au niveau de l’aisselle) et/ou des ganglions cervicaux (au niveau du cou), après l’administration d’un vaccin contre le Covid-19. Surtout visibles lors des mammographies, ces “gonflements” inquiètent.

Pourtant, il n’y a pas de quoi s’alarmer selon les spécialistes de l’hôpital général du Massachusetts (aux États-Unis) : d’après les radiologues américains (qui ont publié leurs recommandations et observations dans le Journal of the American College of Radiology), les ganglions augmenteraient naturellement de volume après une vaccination – et cette réaction “disparaît avec le temps“.

Lymphadénopathie post-vaccinale : une réaction bénigne et normale

En effet : les ganglions lymphatiques assurent la filtration de la lymphe, ce liquide transparent qui contient notamment des globules blancs (macrophages et lymphocytes). Ceux-ci sont sollicités lors de la vaccination puisqu’il est question de développer des défenses contre un agent pathogène – ici, le coronavirus SARS-CoV-2.

Ces effets secondaires bénins ont été rapportés après l’administration des vaccins Pfizer/BioNtech et Moderna. Lors des tests, des lymphadénopathies avaient effectivement été observées chez 11,6 % des patients vaccinés avec Moderna : le “gonflement” débutait en moyenne 2 à 4 jours après l’injection et durait pendant 24 à 48 heures. Pour le vaccin Pfizer/BioNtech, le “gonflement” pouvait persister jusqu’à 10 jours.

Les radiologues réalisant des échographies mammaires observeront une hausse des adénopathies axillaires [gonflement des ganglions lymphatiques sous l’aisselle]” estime la Society of Breast Imaging (aux États-Unis). Si possible, les experts recommandent donc de décaler les mammographies avant l’injection de la première dose ou 4 à 6 semaines après l’injection de la seconde dose.

À lire aussi :

  • Auto-palpation mammaire : 7 photos pour savoir comment faire
  • Dépistage cancer du sein : une “mammo”, comment ça se passe ?
  • Cancer du sein : une mammographie régulière réduit le risque de 40%

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique