Le confinement a complètement changé la consommation de médicaments des Français

14 Oct. 2020

Plus de traitements psychotropes, moins de prescriptions médicales… La période du confinement, et sa suite (jusqu’à septembre) est marquée par une modification radicale des consommations de médicaments en France, comme le souligne un rapport d’Epi-Phare, réunissant la Caisse nationale d’assurance maladie et l’Agence nationale de sécurité du médicament. Les données portent sur 3 milliards de prescriptions entre le 16 mars et le 13 septembre, plus exactement.

Plus d’anxiolytiques, baisse de la découverte de maladies chroniques

Le confinement, et l’atmosphère anxiogène de cette période d’épidémie de Covid-19 a entraîné une sur-consommation d’anxiolytiques. Le rapport pointe une progression de +1,1 millions de traitements de ce type prescrits sur cette période, par rapport à ce qui était attendu. Les somnifères ont bondi de 480 000, pour leur part.

Du côté des traitements pour les maladies chroniques déjà diagnostiquées, le rapport note qu’ils se sont à peu près maintenus. En revanche, il y a eu moins de prescriptions de nouveaux traitements pour maladies chroniques : contre le cholestérol, les premiers traitements ont baissé de 10%, contre les problèmes rénaux, les premières prescriptions ont chuté de 12%. Moins 18% ont été enregistrés pour la découverte de maladies nécessitant des anticoagulants.

Entre mars et septembre 2020, ce sont aussi moins de corticoïdes prescrits (baisse de 3,6 millions), moins d’anti-inflammatoires (baisse de 7,2 millions), d’antiulcéreux aussi. Le rapport insiste sur la chute de vente des vaccins contre la rougeole-oreillons-rubéole, mais aussi contre l’hépatite B ou la méningite, et même contre le tétanos.

Des cancers « loupés » pendant cette période ?

Mais ce qui inquiète à la lecture du rapport, c’est la baisse de prescriptions pour des examens complémentaires du type IRM, scanners, coloscopies,… Il estime une baisse entre 36% et 42% de ces actes nécessaires pour établir un diagnostic de maladie rare ou de cancer, par exemple. Cela laisse craindre que ce type de pathologies aient échappées aux radars sur cette période, renforçant ainsi les risques de mortalité à l’avenir. Une récente étude de l’Institut Gustave Roussy avait d’ailleurs conclu à une sur-mortalité par cancer dans les prochaines années.

Lire aussi :

  • Phénibut : la vente et l’achat de ce psychotrope désormais interdits
  • L’anticancéreux Ifosfamide retiré du marché en raison d’un risque neurologique

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Promo !

Collagen Beauty Booster Pamplemousse

39,90€ → 34,90€

Boîte de 30 sticks. Actuellement nous livrons tous nos clients en France uniquement.

Défiez le vieillissement, le collagène est une protéine naturelle de votre corps jusqu'à l'âge de 25 ans, après cet âge votre corps n'en fabrique plus assez d’où le début du vieillissement, redonnez de la jeunesse à vos cellules avec notre complément alimentaire naturel. Plus performant qu'une crème, qop agit de l'intérieur.

Premiers résultats visibles au bout de 30 jours, nette amélioration visible au bout de 90 jours de soins, étude clinique.

  • 1 complément à boire par jour
  • Améliore l’hydratation et la souplesse de la peau
  • Améliore la douceur de la peau en réduisant le nombre de sillons en micro-relief
  • Prévient la formation de rides profondes

Zéro Retouche & Zéro Injection. Une peau Parfaite & Rapide & Efficace.

Plus d'infos →

Quantité

  • {qop super rencontre avec Victoria SILVSTEDT, ambassadrice de l’association les Anges Gardiens de Monaco.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer