qop collagene

La schizophrénie, 2e risque de décès face au Covid-19

29 Jan. 2021

Une étude de l’Université de New-York menée au cours de la première vague du covid-19, indique que les personnes souffrant de schizophrénie ont près de 3 fois plus de risques de décéder du coronavirus que les personnes qui ne souffrent pas de troubles mentaux. Ce qui fait de la schizophrénie le 2e risque majeur de décès face au covid, après l’âge.

Pour cette étude publiée sur Jama psychiatry, les chercheurs ont suivi un peu plus de 7000 adultes testés positifs au Covid-19. Ils ont ensuite divisé les patients diagnostiqués avec un trouble psychiatrique dans l’une des trois catégories suivantes : spectre de la schizophrénie, trouble de l’humeur ou trouble anxieux, et ils les ont comparés aux patients pour lesquels aucun trouble psychiatrique n’avait été diagnostiqué. Parmi ces patients, 75 avaient des antécédents de schizophrénie, 564 de trouble de l’humeur et 360 de trouble anxieux. Si les chercheurs n’ont pas trouvé d’association entre l’anxiété ou les troubles de l’humeur et les décès liés au covid, ils ont en revanche constaté que les patients atteints de schizophrénie étaient environ 2,7 fois plus susceptibles de décéder du coronavirus.

En comparaison, les patients souffrant d’insuffisance cardiaque ou de diabète avaient un risque 1,65 fois et 1,28 fois plus élevé de mourir du Covid-19.

La maladie ou son traitement perturberaient le système immunitaire

« C’est à la fois attendu mais aussi surprenant », a déclaré le Dr Donald Goff, professeur de psychiatrie à l’Ecole de médecine de New-York, principal auteur de l’étude. « Les personnes atteintes de schizophrénie ont une espérance de vie raccourcie jusqu’à 20 ans en moyenne et beaucoup meurent plus tôt de pneumonie et de maladies virales ».

Le Pr Goff et son équipe poursuivent leurs recherches pour déterminer s’il existe une raison biologique pour laquelle les patients atteints de schizophrénie ont un risque plus élevé. Ils pensent que la maladie ou les médicaments pour la traiter perturbent le système immunitaire, provoquant le fameux « orage de cytokines » qui entraîne le décès des patients.

Source :

  • Association of Psychiatric Disorders With Mortality Among Patients With COVID-19JAMA Psychiatry. Published online January 27, 2021. 

A lire aussi :

  • Test antigénique (Covid-19) : pourquoi un résultat négatif ne doit pas (trop) vous rassurer
  • Dépistage du covid par gargarisme : pourquoi ? comment ?
  • Dépistage anal du Covid : pourquoi se pratique-t-il en Chine ?

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This