qop collagene

La cigarette électronique, nocive « sans aucun doute » pour l’OMS

25 Jan. 2020

La cigarette électronique est-elle en perte de vitesse en France ? Au mois d’octobre 2019, les leaders du marché faisaient grise mine : en l’espace de quelques mois seulement, les ventes de e-cigarettes ont reculé de 15 % à 20 % dans les bureaux de tabac, et de 10 % à 40 % dans les boutiques spécialisées. Et certains y voient une réaction à la « mystérieuse épidémie » qui a déjà tué 26 vapoteurs aux États-Unis et entraîné des troubles pulmonaires chez 1300 individus…

Dans un rapport publié ce lundi 20 janvier 2020, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime quant à elle que les cigarettes électroniques sont « nocives pour la santé, sans aucun doute« . Il est toutefois « trop tôt pour estimer l’impact à long terme de ces dispositifs, à la fois sur la santé des vapoteurs et sur la santé des personnes qui les entourent« .

Cigarette électronique : des risques avérés pour le cœur et les poumons

En détail, les autorités sanitaires expliquent que les cigarettes électroniques « augmentent les risques de développer des pathologies cardiaques et pulmonaires« . Chez la femme enceinte, l’utilisation de la cigarette électronique « peut perturber le bon développement du fœtus« .

Enfin, chez les adolescents (la moitié des lycéens ont testé le vapotage en 2018, d’après l’OFDT), l’OMS précise que « l’exposition à la nicotine, même à travers une cigarette électronique, altère le bon développement du cerveau avec des effets nocifs sur le long terme« . Selon l’OMS, les jeunes qui vapotent seraient aussi plus susceptibles de fumer (plus tard) des cigarettes classiques, des cigares ou de la chicha.

À lire aussi :

États-Unis : la cigarette électronique (temporairement) interdite au Massachusetts

Un risque de cancer avec la nicotine des cigarettes électroniques

Vapotage : les Américains ont peut-être trouvé l’ingrédient toxique !

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This