Promo !

Rupture de stock

1 complément à boire par jour

Améliore l’hydratation et la souplesse de la peau

Améliore la douceur de la peau en réduisant le nombre de sillons en micro-relief

Prévient la formation de rides profondes

En savoir plus →

Promo !

Pack 3 boîtes promo

89,90€ au lieu de 119,70€

Rupture de stock

Offre promo limitée:

3 boîtes de 30 sticks à 89,90€ au lieu de 119,70, + livraison gratuite*

En savoir plus →

Promo !

Pack 6 boîtes promo

160,00€ au lieu de 239,40€

Rupture de stock

Offre promo limitée:

6 boîtes de 30 sticks à 160,00€ au lieu de 239,40, + livraison gratuite*

En savoir plus →

Notre collagène n’est provisoirement plus disponibleRupture de stock suite à un nombre important de commandes, veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. Vous pouvez prè-réserver vos boîtes  (Aucun paiement ne vous sera demandé)

Grossesse : consommer plus de vitamine D pour augmenter le QI de son enfant

4 Nov. 2020

La vitamine D est essentielle pour notre organisme : son rôle est de favoriser l’absorption du calcium et du phosphore par l’intestin, ce qui participe à la minéralisation des os, du cartilage et des dents. La vitamine D est aussi impliquée dans l’immunité – c’est-à-dire : la défense du corps contre les infections.

Notre organisme est capable de « fabriquer » de la vitamine D à partir du cholestérol sous l’action des rayons UVB émis par le soleil. Il existe toutefois des sources alimentaires de vitamine D (hareng, sardine, thon, saumon…) qui permettent de couvrir les apports journaliers recommandés – qui sont de 5 µg par jour pour un adulte.

Une supplémentation en vitamine D pendant la grossesse pour favoriser le bon développement du fœtus

Selon une récente étude du Seattle Children’s Research Institute (aux États-Unis), une consommation plus élevée de vitamine D durant la grossesse serait associée à un quotient intellectuel (QI) plus élevé chez l’enfant, vers l’âge de 4-6 ans.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs (qui ont publié leurs travaux dans le Journal of Nutrition) ont travaillé à partir de données médicales recueillies auprès de femmes enceintes à partir de 2006. Les scientifiques ont découvert que la carence en vitamine D était fréquente chez les femmes enceintes (avec 46 % des futures mamans de l’étude concernées) et surtout chez les femmes noires.

Pendant la grossesse, les apports recommandés en vitamine D par le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) sont de 10 mg par jour (ou 400 UI/jour). D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), une carence en vitamine D durant la grossesse serait associée à un risque accru de prééclampsie, de diabète gestationnel et de prématurité.

À lire aussi :

  • Fatigue : comment bien digérer le passage à l’heure d’hiver
  • Coup de fatigue : misez sur la vitamine C

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer