Promo !

Rupture de stock

1 complément à boire par jour

Améliore l’hydratation et la souplesse de la peau

Améliore la douceur de la peau en réduisant le nombre de sillons en micro-relief

Prévient la formation de rides profondes

En savoir plus →

Promo !

Pack 3 boîtes promo

89,90€ au lieu de 119,70€

Rupture de stock

Offre promo limitée:

3 boîtes de 30 sticks à 89,90€ au lieu de 119,70, + livraison gratuite*

En savoir plus →

Promo !

Pack 6 boîtes promo

160,00€ au lieu de 239,40€

Rupture de stock

Offre promo limitée:

6 boîtes de 30 sticks à 160,00€ au lieu de 239,40, + livraison gratuite*

En savoir plus →

Notre collagène n’est provisoirement plus disponibleRupture de stock suite à un nombre important de commandes, veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. Vous pouvez prè-réserver vos boîtes  (Aucun paiement ne vous sera demandé)

Faux ! Mettre du talc sur ses parties intimes ne donne pas le cancer des ovaires

11 Jan. 2020

C’est une rumeur vieille de 50 ans qui prend fin avec une récente étude américaine publiée dans l’American Journal of Managed Care. Le talc sur les parties intimes des femmes ne serait en rien responsable de cancers des ovaires.

La crainte était née dans les années 1970. On pensait que le talc pouvait être contaminé par de l’amiante, car cette dernière substance est souvent proche dans les minerais d’où est extrait le talc. De nombreuses femmes utilisaient alors la poudre blanche pour limiter l’humidité et les odeurs du vagin. Cette pratique continue d’exister aujourd’hui, même si elle concerne davantage des femmes âgées.

Le talc disculpé !

A l’époque, l’entreprise Johnson & Johnson avait même été attaquée en justice sur cette supposition de risque de cancer des ovaires. Menant parfois à des amendes très élevées, comme en 2018 où la firme a été condamnée à payer 4,7 milliards de dollars à 22 femmes. La contamination à l’amiante a déjà été constatée dans du talc, notamment en octobre 2019, entraînant le rappel d’un lot pour bébé.

Mais récemment, des chercheurs ont repris les résultats de quatre études sur les pratiques intimes, menées sur 250 000 femmes aux Etats-Unis entre 1982 et 2017. Résultat ? 2200 cancers des ovaires sur la totalité des participantes. Les chercheurs ont souligné que les cancers n’avaient pas de lien systématique avec l’utilisation de talc. Cette large étude disculpe le talc et interrompt une légende vieille de 50 ans…

Lire aussi :

Talc cancérigène : J&J condamné verser 417 millions de dollars

Cancer de l’ovaire : attention à l’hygiène intime du vagin

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer