qop

Épilepsie : les symptômes et les traitements de cette maladie neurologique chronique

8 Fév. 2021

L’épilepsie n’est pas une maladie rare : les spécialistes estiment qu’elle atteint 50 millions de personnes dans le monde, dont 700 000 Français. Il s’agit de la deuxième maladie neurologique chronique la plus fréquente après la migraine.

L’épilepsie, qu’est-ce que c’est ? L’épilepsie est une maladie neurologique qui évolue par crises. Ces crises sont imprévisibles, de fréquence et de sévérité variables, et souvent brèves. Elles sont provoquées par des décharges électriques excessives qui surviennent dans certaines zones du cerveau.

Attention : c’est la récurrence spontanée de crises qui définit la maladie épileptique. En clair : faire une seule crise d’épilepsie au cours de sa vie ne signifie pas que l’on est épileptique. Les experts estiment d’ailleurs que 10% de la population mondiale subira un jour une crise d’épilepsie…

L’épilepsie, une maladie handicapante au quotidien

La maladie épileptique a plusieurs visages : ainsi, certaines formes de la maladie perdurent toute la vie, d’autres sont limitées à l’enfance, d’autres n’apparaissent pas avant l’âge adulte…

Épilepsie : les symptômes. Pendant les “crises d’épilepsie”, en fonction de la zone cérébrale concernée, on peut observer des tremblements involontaires, une rigidité musculaire anormale, des mouvements involontaires, des hallucinations visuelles et/ou auditives, des ruptures de contact (des “absences”), des chutes…

Si les symptômes (plus ou moins impressionnants) ne surviennent que pendant les crises, l’épilepsie est une maladie handicapante dans la vie de tous les jours : les épileptiques ont ainsi un risque d’accident plus important que la moyenne, et ils peuvent avoir des difficultés sur le plan scolaire et/ou professionnel. Par ailleurs, si les médicaments contre l’épilepsie sont efficaces, ils peuvent avoir des effets secondaires importants : troubles du sommeil, problèmes de mémoire, vertiges, troubles de l’humeur…

Épilepsie : dans 70% des cas, les médicaments sont suffisants

Épilepsie : le diagnostic et les traitements. Les examens-clé pour diagnostiquer l’épilepsie sont l’électroencéphalogramme (ECG), l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et le scanner cérébral (ou tomodensitométrie cérébrale, TDM). Problème : les délais pour y accéder sont longs, et dépassent parfois 6 mois. Ainsi, seulement 10 % des patients épileptiques sont suivis par un neurologue.

Dans 70 % des cas, le traitement médicamenteux (anti-épileptiques) suffit à équilibrer la maladie. L’alternative, en cas d’épilepsie “pharmaco-résistante”, c’est la chirurgie ; il peut notamment être question d’une stimulation du nerf vague.

Source : communiqué de presse Association Épilepsie France.

À lire aussi :

  • Attention aux médicaments à base de cannabis contre l’épilepsie
  • Infographie : 600 000 épileptiques en France
  • L’épilepsie, incompatible avec la scolarité ?

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique