Dry January : 5 bonnes raisons d’essayer !

22 Déc. 2019

Originaire du Royaume-Uni, le mouvement « Dry January » propose quelque chose très simple : il s’agit de ne pas boire une goutte d’alcool entre le 1er janvier et le 31 janvier – la bière, le cidre, le vin pendant le repas… comptent aussi !

Malgré le refus du gouvernement de soutenir le « Janvier sec » (notamment sous la pression des représentants de la filière viticole), de nombreuses associations – comme l’ANPAA (Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie), La Ligue Contre le Cancer, la SFA (Société Française d’Alcoologie… – ont néanmoins décidé d’organiser cet événement. Pourquoi devrait-on se lancer ? Voici 5 bonnes raisons pour vous convaincre :

1- Économiser de l’argent

Car l’alcool, ça coûte cher : d’après le CNIV, les ménages français consacrent environ 17 % de leur budget aux liquides alcoolisés consommés à la maison – ça ne tient pas compte des consommations au restaurant ! Les vins pèsent ainsi pour 30 % de ces dépenses contre 23 % pour les spiritueux et 10 % pour la bière. Le budget moyen annuel de vins pour la consommation à domicile s’élevait (en 2016) à 202,7 euros. De quoi s’offrir un joli week-end, ou renouveler la garde-robe des enfants…

2 – Faire du bien à sa santé

D’après une étude publiée par l’Université du Sussex (Royaume-Uni) en janvier 2019, il suffirait d’un seul mois sans alcool pour retrouver un sommeil de qualité (pour 71 % des participants) et une jolie peau (54 %), ainsi que perdre du poids (58 %). Pour rappel, le nombre de décès liés à la consommation d’alcool en France avoisine les 50 000, soit près de 10 % de la mortalité toutes causes confondues…

3 – Se protéger contre le cancer

Chaque année dans le monde, l’alcool serait responsable de (minimum) 4 % des nouveaux cas de cancers, selon la Fondation contre le cancer. Il existe notamment un risque plus élevé de cancer du sein, de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, de l’estomac, du côlon et du rectum… à partir d’une seule boisson par jour !

4 – Avoir une relation plus saine avec l’alcool

Sans forcément parler d’addiction, 5 millions de Français auraient des difficultés médicales, psychologiques ou sociales en relation avec l’alcool. Ça tombe bien : selon l’étude de l’Université du Sussex citée plus haut, 71% des participants ont compris qu’ils n’avaient pas besoin d’alcool pour s’amuser, 82 % ont mieux compris leur relation avec la boisson et 80 % ont eu l’impression d’avoir davantage de contrôle sur leur consommation… tout ça grâce au « Janvier sobre ».

5 – Retrouver la vue et l’odorat

C’est prouvé : à partir de 1 à 2 verres d’alcool standards, le goût et l’odorat ont tendance à perdre en acuité – et c’est encore pire chez les fumeurs ! Dry January, c’est donc l’occasion de retrouver pleinement ses 5 sens… et (pourquoi pas) de se remettre à la cuisine ?

À lire aussi :

La kétamine envisagée comme traitement contre l’alcoolisme

Ivre sans boire une goutte d’alcool : oui, c’est possible !

Pour 10% des Français, boire de l’alcool au coucher aide à dormir

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Ecoutez & Regardez

Collagen Beauty Booster Pamplemousse

32,90€

Avec qop finies les crèmes, optez pour une solution à diluer pour plus d'efficacité et moins de contraintes. Soin du visage anti-rides et anti-âge, résultats visibles au bout de 30 jours.

Boîte de 30 sticks. Livraison gratuite à partir de 50€ d'achats *

Zéro Retouche & Zéro Injection. Une peau Parfaite & Rapide & Efficace.

Plus d'infos →

Quantité

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer