qop

DIRECT. Covid-19 en France ce 31 mars : que retenir des annonces d’Emmanuel Macron ?

1 Avr. 2021

SOMMAIRE :

  • Covid-19 : les infos du jour en direct
  • Covid-19, les chiffres en France :cas, décès, courbes
  • Covid-19 : les mesures sanitaires
  • Coronavirus dans le monde : le bilan

Covid-19 : les infos du jour en direct

Allocution d’Emmanuel Macron : que faut-il retenir ?

Le Chef de l’Etat a appelé “à la mobilisation pour le mois d’avril” et “à un effort supplémentaire”, face à “un variant plus contagieux et plus meurtrier.”

Chacun doit veiller à limiter les contacts et moments de proximité. Les mesures annoncées :

  • Les règles en vigueur dans les 19 départements en vigilance renforcée étendues à tout le territoire métropolitain dès ce samedi pour 4 semaines.
  • Couvre-feu à 19h partout en France.
  • Le télétravail est systématisé.
  • Les commerces seront fermés sur tous les territoires (même liste que celle actuellement en vigueur dans les départements en vigilance renforcée)
  • Pas de déplacements inter-régions. Ceux qui souhaitent changer de région pourront le faire le week-end de Pâques, idem travailleurs transfrontaliers.
  • Attestations nécessaires seulement pour les déplacements au-delà de 10 km.
  • Les contrôles seront renforcés sur la voie publique pour limiter les rassemblements.
  • Fermeture des crèches, écoles, des collèges, des lycées pendant 3 semaines
  • Le calendrier scolaire sera adapté pour ne pas laisser les enfants seuls sans apprendre. Concrètement, la semaine prochaine les cours se feront à la maison pour les écoles, collèges, lycées, (sauf pour enfants de soignants). Puis, les deux semaines suivantes (semaines du 12 avril et du 19 avril), la France entière sera placée en vacances de printemps avec une rentrée scolaire prévue le 26 avril pour tous les niveaux.
  • Les étudiants pourront continuer à aller à l’université un jour par semaine.
  • Prolongation des dispositifs d’aides aux entreprises et aux salariés.
  • A l’hôpital, capacité en réanimation portée à 10 000 lits.

“Les efforts d’avril et la vaccination nous permettront de contenir ce nouveau virus”. Sur ce dernier point, Emmanuel Macron annonce que :

  • La vaccination sera ouverte aux 60-70 ans à partir du 16 avril, aux 50-60 ans à partir du 15 mai et aux moins de 50 ans à partir de la mi-juin. 
  • “D’ici à la fin de l’été, tous les Français de plus de 18 ans qui le souhaitent pourront être vaccinés”.

Emmanuel promet enfin “prochainement” un agenda de réouverture du pays, pour les lieux de culture, les cafés et restaurants, le sport, l’événementiel… sous conditions, à partir de la mi-mai.

Le direct ce mercredi 31 mars :

  • L’OMS recommande “de ne pas utiliser” l’ivermectine pour les malades du Covid-19, à l’exception d’essais cliniques. Cet antiparasitaire n’a pas montré de résultats concluants selon les données des études cliniques, affirme l’OMS.
  • Le conseil national de l’Ordre des médecins réclame un “vrai reconfinement partout où c’est nécessaire”. La France a “perdu le contrôle de l’épidémie” de Covid-19, justifie le Conseil de l’Ordre. “En attendant que nous soyons massivement vaccinés, partout où la situation est grave, il nous faut nous confiner”, écrit son président, Patrick Bouet, dans une lettre ouverte publiée mercredi par le journal Libération et adressée à Emmanuel Macron. La Fédération hospitalière de France (FHF) a également demandé mercredi au gouvernement “de prendre sans délai une mesure de confinement strict” pour éviter de “submerger les hôpitaux publics”.
  • La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, malade du Covid-19, va mieux et sa sortie de l’hôpital est envisagée “dans les jours à venir”, selon l’AFP.
  • Un nouveau variant à l’hôpital Mondor ? Des équipes de l’hôpital Henri-Mondor (AP-HP) ont découvert un nouveau variant du SARS-CoV-2. Le variant “Henri-Mondor”, jamais décrit à ce jour, a été identifié au sein d’un cluster constitué de trois professionnels hospitaliers et du conjoint de l’un d’entre eux. Il a ensuite été trouvé chez 29 patients d’origines géographiques diverses (Île-de-France, Sud-Est et Sud-Ouest de la France). Le communiqué de presse de l’AP-HP précise qu'”il est de plus en plus fréquemment retrouvé dans les prélèvements testés par la plateforme de l’hôpital Henri-Mondor AP-HP”. Dans l’enquête Flash 4 du 2 mars 2021, le variant “Henri Mondor” représentait 1,8% des souches séquencées sur le territoire national. De nouvelles études seront nécessaires pour savoir si ce variant est plus, autant ou moins contagieux que les autres variants connus, s’il est associé à des formes cliniques de sévérité différente et/ou si sa sensibilité à l’action des traitements antiviraux et à la protection vaccinale est altérée par la présence de ses nombreuses mutations.
  • Le vaccin AstraZeneca change de nom et s’appelle désormais Vaxzevria. Cette nouvelle appellation a été validée le 25 mars par l’Agence européenne des médicaments. Le produit reste identique. AstraZeneca n’a pas encore communiqué sur les raisons de ce changement. Le vaccin a par ailleurs été à nouveau suspendu, mardi, “par précaution” à Berlin et Munich pour les moins de 60 ans.
  • Chiffres Covid-19 : avec 5 072 patients en réanimation ce 29 mars, le pic de la deuxième vague de novembre est dépassé. En outre, 569 entrées en réanimation ont été enregistrées ces dernières 24h. La barre des 500 n’avait pas été franchie depuis la première vague, en avril dernier.
  • Combien de Français sont vaccinés ? Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 8 259 656 personnes ont reçu au moins une injection (soit 12,3 % de la population totale et 15,7 % de la population majeure) et 2 797 060 personnes ont reçu deux injections (soit 4,2 % de la population totale et 5,3 % de la population majeure, informe ce mardi soir le ministère de la Santé. “L’accélération est nette”, commente le ministère de la Santé, alors que 1,8 millions d’injections ont été effectuées la semaine dernière (dont 1,6 millions de primo injections), contre 1,2 million la semaine précédente. L’objectif de 10 millions à mi-avril devrait être atteint, assure encore le ministère de la Santé.
  • Vaccin Johnson&Johnson : deux livraisons du vaccin Johnson&Johnson sont confirmées en France pour la mi-avril. 200 000 doses arriveront la semaine du 19 avril, puis une seconde, la semaine suivante (350 000 doses), a confirmé ce mardi le ministère de l’Economie. Ce vaccin a été le 4e à obtenir à la mi-mars le feu vert de l’Agence européenne du médicament et de la HAS, après ceux de Pfizer-BioNTech, de Moderna et d’AstraZeneca. Le ministère de la Santé précise que ces vaccins seront disponibles en ville, peut-être “pour les territoires d’Outre-Mer où l’acheminement est plus compliqué ou vers les personnes éloignées des soins, comme les personnes précaires.” La HAS se prononcera sur les publics cibles prochainement. En savoir plus sur le vaccin Johnson&Johnson.
  • Origines du Covid-19 : l’enquête menée conjointement par l’OMS et des experts chinois conclut que la transmission à l’homme par un animal intermédiaire est une hypothèse “probable à très probable”, tandis que la fuite du virus d’un laboratoire reste “extrêmement improbable”
  • Protocole sanitaire renforcé à l’école : Dès ce lundi, dans les 19 départements en protocole renforcé, tout premier cas de contamination entraine la fermeture de la classe, quel que soit le niveau scolaire (école, collège, lycée). Vendredi, Jean-Michel Blanquer avait précisé que “d’ici la fin du mois d’avril”, la vaccination pour les professeurs pourra être déployée.
  • “Tous les indicateurs concordent pour affirmer que les mesures actuelles sont et seront insuffisantes pour inverser rapidement la courbe alarmante des contaminations, s’alarment 39 directeurs médicaux de l’AP-HP dans les colonnes du Journal du Dimanche. Dans cette situation de médecine de catastrophe où il y aura une discordance flagrante entre les besoins et les ressources disponibles, nous serons contraints de faire un tri des patients afin de sauver le plus de vies possible. Ce tri concernera tous les patients, Covid et non Covid, en particulier pour l’accès des patients adultes aux soins critiques. Nous n’avons jamais connu une telle situation, même pendant les pires attentats subis ces dernières années.”
  • “Pour les jours qui viennent, nous allons regarder l’efficacité des mesures de freinage et nous prendrons si nécessaire celles qui s’imposent. Mais à cette heure rien n’est décidé”, indique au Journal du Dimanche, Emmanuel Macron. Le Chef de l’Etat maintient sa position, malgré les inquiétudes des professionnels de santé et des scientifiques. Pour l’heure, il n’a pas l’intention de modifier son choix de ne pas reconfiner. “La bataille des prochains jours est simple, explique-t-il. Du pragmatisme et une réponse adaptée face au virus, des mesures de freinage en particulier destinées à préserver les soignants et les personnes vulnérables et une mobilisation générale pour dérouler notre plan d’attaque sur le vaccin.”
  • Vaccination : les vétérinaires et les dentistes sont autorisés à vacciner, selon un avis de la HAS.
  • Bilan hebdomadaire Santé Publique France : “avec près de 30 000 nouveaux cas par jour (+17% en une semaine), la dégradation des indicateurs de surveillance se poursuit et fait peser une très forte tension sur le système hospitalier”, souligne Santé Publique France ce vendredi. Cette accélération touche l’ensemble des régions. Dans cinq départements d’Ile de France, le niveau d’incidence atteint voire dépasse le niveau observé lors de la 2e vague de l’épidémie. Les taux d’incidence, d’hospitalisations et d’admissions en réanimation qui avaient nettement diminué chez les personnes de 75 ans et plus, traduisant l’impact du niveau de couverture vaccinale dans ce groupe d’âge, étaient en légère augmentation ces deux dernières semaines. “Dans ce contexte, alors qu’on observe une probable lassitude des français face aux mesures de distanciation sociale, l’adhésion aux mesures de prévention individuelles, le respect des mesures de freinage collectives ainsi que l’accélération de la vaccination sont des enjeux majeurs”, commente SPF.
  • Variants : les suspicions de variants anglais représentant 76% des PCR de criblage (contre 72% la semaine dernière), souligne également le bulletin épidémiologique de Santé Publique France ce vendredi, tandis que cette proportion est de 4,7% pour les variants sud-africains ou brésiliens (en légère baisse). Ces variants ont été détectés dans toutes les régions métropolitaines, avec des disparités départementales. En outre, selon les informations disponibles à ce jour, tous les cas confirmés du variant breton (20C/H655Y) ont un lien épidémiologique direct ou indirect avec une commune des Côtes d’Armor et sa diffusion semble donc “limitée actuellement à ce secteur géographique”. 
  • Gestes barrièreles résultats de l’enquête CoviPrev (du 15 au 17 mars 2021), montrent que si les mesures barrières sont largement utilisées par la population, l’adoption systématique de réduction des contacts tend à baisser, “probable reflet de la lassitude de la population en regard des mesures de contrôle”. Santé Publique rappelle ainsi que face au haut niveau de circulation du virus et de forte tension sur le système de soins, “l’application rigoureuse de l’ensemble des mesures individuelles et collectives est plus que jamais indispensable. Il reste essentiel que chaque personne présentant des symptômes évocateurs de COVID-19 s’isole immédiatement et réalise un test diagnostique dans les plus brefs délais.”
  • Bilan sanitaire à l’école : 148 établissements scolaires (116 écoles, 22 collèges, 10 lycées) sont actuellement fermés et 3 256 classes selon le dernier bilan communiqué vendredi 26 mars, par le Jean-Michel Blanquer. Par ailleurs, 21 183 élèves et 2 515 personnels ont été testés positifs ces 7 derniers jours. Le bulletin épidémiologique de Santé Publique France relève par ailleurs que “deux semaines après la rentrée des classes de la dernière zone de vacances, le nombre de cas ayant fréquenté le milieu scolaire a augmenté fortement, ce qui suggère davantage de contamination en lien avec les établissements scolaires et/ou une meilleure identification des cas en lien avec les dépistages mis en œuvre dans ces établissements.” La fermeture des écoles est “un ultime recours” a martelé Olivier Véran jeudi soir lors de son point presse. A ce stade donc, le gouvernement n’envisage pas le scénario de la fermeture des écoles. Mercredi, Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, avait proposé d’avancer les vacances de Pâques de deux semaines. “Je me demande si la bonne mesure ne serait pas d’avancer les vacances scolaires de 15 jours afin de fermer les écoles dès le 2 avril”, a-t-elle déclaré.
  • Un vaccin universel contre le Covid ? Lbachir BenMohamed, à la tête d’un laboratoire d’immunologie cellulaire et moléculaire affilié à l’université de Californie, travaille à la mise au point d’un vaccin “universel”, qui pourrait être efficace contre tous les types de coronavirus. “Nous espérons passer aux essais cliniques fin 2021 ou au plus tard début 2022”, a-t-il déclaré vendredi, au micro de la matinale d’Europe 1.
  • “Le plus dur est derrière moi, mais je vais avoir besoin d’un certain temps pour récupérer une forme olympique”, a confié la ministre du Travail, Elisabeth Borne dans une interview au Parisien, ce vendredi. “J’ai eu le variant sud-africain, qui est peu présent en Ile-de-France. Je ne comprends pas où je l’ai attrapé car je fais très attention au quotidien. Je mets du gel et porte le masque en permanence et privilégie toujours les visioconférences”, raconte-t-elle. “Je me sens affaiblie, ma capacité respiratoire doit encore se rétablir complètement. Pourtant, je suis quelqu’un de sportif et je mène une vie saine. Peut-être certains ont l’impression qu’on leur répète les mêmes messages depuis un an, mais tout le monde doit être conscient que c’est terrible, cette maladie.”

Et aussi :

  • Vous pouvez télécharger votre attestation Covid-19 sur l’application Tous Anti-Covid ou sur le site du gouvernement.
  • Arrêt de travail immédiat : comment fonctionne cette nouvelle mesure annoncée par Olivier Véran ? On vous explique.
  • Le nouveau protocole sanitaire en entreprise est publié : les paniers-repas sont à privilégier, et chacun doit manger seul dans un espace de 8m2.
  • Comment bénéficier d’un infirmier à domicile si l’on est infecté par le Covid-19 ? En savoir plus sur les infirmiers à domicile.
  • Des séances de psychothérapie peuvent être remboursées.
  • Alcoolisme : Dans un contexte anxiogène, mêlant craintes sanitaires et hausse de la précarité, la santé mentale des Français est durement affectée. Au premier rang des risques, l’augmentation de l’addiction à l’alcool. Stress, alcool à portée de main… contribuent à des rechutes. Les conseils de la psychiatre Fanny Jacq interrogée par Top Santé.
  • Covid-long : causes, symptômes, profils à risque… Ce que l’on sait un an après le début de l’épidémie
  • Le délai de l’IVG est allongé pendant le confinement.

Le Parlement a adopté la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 1er juin.

Covid-19, les chiffres en France : cas, décès, courbes

Le bilan en chiffres en France au mardi 30 mars :

  • 4 554 683 cas confirmés (+9 094 en 24h) – chiffres du 29/03
  • 95 293 décès (+337 en 24h à l’hôpital) 
  • 5 072 patients actuellement hospitalisés en réanimation au total (voir courbe ci-dessous)
  • Taux de positivité des tests : 8,2%
  • Plus de 10,7 millions de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin
  • 90% des résidents en Ehpad ont reçu au moins une dose de vaccin
  • Nouvelles admissions en réanimation

  • Au total, en réanimation

Covid-19 : les mesures sanitaires

Que retenir de la conférence de presse de Olivier Véran ce 25 mars ?

>> Situation épidémique : “la situation n’est pas bonne”, 45 000 Français ont été contaminés ces dernières 24h illustrant une “3e vague”. La tendance est “presque partout l’accélération de l’épidémie”. Même si le niveau de circulation reste lui, “différent d’une région à une autre.”

  • Aussi, plusieurs départements sont placés en vigilance renforcée : L’Ain, les Alpes-de-Haute-Provence, les Ardennes, l’Indre-et-Loire, l’Isère, le Jura, le Loir-et-Cher, la Loire, la Lozère, la Marne, la Meuse, l’Orne, la Savoie, la Haute-Savoie et le Vaucluse, l’Yonne.
  • Trois nouveaux départements où la situation sanitaire s’est dégradée rejoignent à partir de vendredi minuit, les 16 départements, concernés par des mesures renforcées : Nièvre, Rhône et Aube. Ces départements seront soumis aux mêmes mesures sanitaires : fermetures des commerces non essentiels, limitation des déplacements, interdiction des déplacements inter-régionaux, renforcement du télétravail.

Partout en France, rappelle le ministre, les rassemblements de 6 personnes sont interdits en extérieur. “Il faut limiter nos contacts sociaux et plus on se regroupe, surtout si on porte pas le masque et plus le virus trouvera de personnes à contaminer”, a-t-il justifié.

Les mesures décidées la semaine dernière pourraient montrer leurs effets “d’ici ce week-end ou en début de semaine prochaine”, s’avance Olivier Véran.

>> Ecoles : Olivier Véran exclut l’éventualité d’une fermeture des écoles, une solution “de dernier recours”, dont les conséquences “sont très lourdes” sur le quotidien des enfants et de leurs parents. Pour l’heure, “nous réalisons donc des campagnes de dépistage collectif et lorsqu’il le faut nous fermons des classes et des écoles”. En outre, le ministère de l’Education travaille à un protocole renforcé.

>> Hôpital : dans les prochains jours la pression sanitaire va continuer d’augmenter. “La pression sur l’hôpital en Île-de-France est critique”, appuie Olivier Véran. En outre, le profil des personnes en réanimation a changé : “des patients plus jeunes, parfois sans comorbidités”, comme en témoignent les réanimateurs, mais aussi les données épidémiologiques depuis février, en lien avec la diffusion des variants, explique le ministre.

>> Campagne de vaccination : plus de 330 000 injections ont été effectuées ces dernières 24H, se félicite le ministre. “Nous vaccinons tous les jours et nous dépasseront bientôt les 500 000 vaccinations quotidiennes”. Au total, plus de 7 millions de personnes ont été vaccinées et 2,5 ont eu deux injections.

  • Dès samedi, les plus de 70 ans pourront se faire vacciner en centre, en pharmacie ou chez leur médecin, a rappelé le ministre.
  • “D’ici la mi-avril, c’est-à-dire d’ici 3 semaines, nous aurons vacciné plus de 10 millions de personnes, soit une majorité des personnes les plus vulnérables au virus. (…) Nous tiendrons les objectifs fixés, avec en ligne de mire l’espoir immense du retour à la normale”. 
  • Les infirmiers pourront prescrire eux-mêmes le vaccin dès demain, y compris au domicile des Français.

Jeudi 18 mars, face à l’accélération du virus, Jean Castex a annoncé des mesures “plus exigeantes” dans 16 départements : les 8 départements de l’Ile-de-France, les 5 des Hauts-de-France, les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l’Eure, dès vendredi 19 pour 4 semaines :

  • Fermeture des commerces non essentiels (sauf librairies et disquaires, chocolatiers, cordonniers, concessions automobiles (sur rendez-vous), fleuristes…). 
  • Les déplacements hors du domicile seront encadrés mais avec des règles plus souples qu’en mars ou avril “car on se contamine moins en plein air qu’à l’intérieur”. Concrètement, il est possible de se promener, s’aérer ou faire du sport sans limitation de durée, à 10 km avec un justificatif de domicile. Pour un déplacement à 30 km, l’attestation est en revanche obligatoire. Plus d’infos et attestations à télécharger sur le site du ministère de l’Intérieur.
  • Les déplacements inter-régionaux sont interdits, sauf motifs impérieux ou professionnels pour les 16 départements concernés par ce confinement.
  • Le couvre-feu est décalé de 18h à 19h pour tous les départements.
  • Les activités sportives sur le temps scolaire sont autorisées, de même que les activités extrascolaires en plein air.
  • Les entreprises doivent pousser au télétravail au moins 4 jours sur 5

Pour rappel, un couvre-feu est mis en place sur tout le territoire depuis le 16 janvier. les mesures en place depuis le 16 janvier.

Coronavirus dans le monde : le bilan

Les cas confirmés de Covid-19 augmentent dans le monde pour la quatrième semaine consécutive, avec environ 3,3 millions de nouveaux cas signalés au cours des sept derniers jours, a indiqué mercredi 24 mars, l’OMS. L’Europe et les Amériques continuent de représenter près de huit cas et décès sur dix.

Les infections ont augmenté de façon notable en Asie du Sud-Est, dans le Pacifique occidental, en Europe et en Méditerranée orientale.

L’OMS signale des « tendances inquiétantes » dans certains pays, notamment au Brésil, où le nombre le plus élevé de nouveaux cas a été signalé (508 010 nouveaux cas en une semaine, soit une augmentation de 3%).

Les États-Unis ont enregistré 374 369 nouveaux cas, soit une diminution de 19%, tandis que l’Inde a enregistré 240 082 nouveaux cas, soit une augmentation de 62%, la France a enregistré 204 840 nouveaux cas (soit une augmentation de 27%) et l’Italie a connu peu de changement, avec 154 493 nouveaux cas enregistrés.

Voir la carte en temps réel des cas dans le monde
© Johns Hopkins Center for Systems Science and Engineering

Rappel des gestes barrières qui limitent la propagation du virus :

  • se laver les mains toutes les heures, au savon
  • éternuer et tousser dans son coude,
  • utiliser des mouchoirs à usage unique et le jeter
  • éviter les poignées de main car “l’essentiel des contaminations se fait par les mains”
  • porter un masque
  • éviter les embrassades
  • garder une distance de 1 m (réunions, file d’attente…)
  • privilégier le télétravail
  • éviter tout déplacement, sauf urgence

Le numéro vert (0800 130 000) mis en place pour répondre aux questions est ouvert 24 h sur 24 h

En cas de signes d’infection respiratoire (toux, fièvre, difficultés respiratoires), si vous habitez dans une zone ou circule le virus ou dans les 14 jours suivant le retour d’une zone ou circule le virus :

– contactez le SAMU Centre 15
– évitez tout contact avec votre entourage
– ne vous rendez pas chez votre médecin ou aux urgences

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) propose une carte interactive des pays où le virus a été détecté.

Pour toute question non-médicale, un numéro vert est mis en place : 0800 130 000 (appel gratuit avec service de soutien psychologique gratuit) 7j/7

Pour toute question médicale : contactez le 15.

Sources et informations officielles :

  • En France :Santé publique FranceetMinistère des Solidarités et de la Santé
  • Toutes les informations utiles sur:https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus
  • A l’international :OMSetECDC
  • Ministère des affaires étrangères : diplomatie.gouv.fr
  • Organisation mondiale de la Santé (OMS) : Maladie à coronavirus (COVID-19)

À lire aussi :

  • Coronavirus ou pas ? Le questionnaire en ligne
  • Coronavirus : comment se soigner à la maison ?
  • Comment faire ses courses sans risques ?
  • A la maison, que faut-il laver et avec quoi ?
  • Peut-on attraper deux fois le coronavirus ?

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique