DIRECT. Covid-19 en France ce 27 juillet : bilan, chiffres, clusters

27 Juil. 2020

SOMMAIRE :

  • Covid-19 : les infos du jour en direct
  • Covid-19 en France : nouveaux cas, décès (chiffres, courbes)
  • Le point épidémiologique quotidien de la Direction Générale de la Santé
  • Les nouveaux foyers de coronavirus en France
  • Coronavirus dans le monde : le bilan
  • Déconfinement : les mesures, l’allocution d’Emmanuel Macron

Covid-19 : les infos du jour en direct

En direct, aujourd’hui ce 27 juillet :

  • Belgique : le gouvernement s’inquiète de la situation dans la province d’Anvers, qui a enregistré 47 % des nouvelles infections la semaine passée. Alors que le nombre d’infections augmente également considérablement dans le reste du pays et que la Belgique enregistre l’un des taux de mortalité les plus élevés d’Europe, la Première ministre belge Sophie Wilmès annonce ce lundi un durcissement des mesures sanitaires (événements publics limités à 100 personnes, limitation des courses à 30 minutes, télétravail).
  • Le gouvernement recommande aux entreprises de « constituer un stock préventif de masques de protection de 10 semaines pour pouvoir faire face à une résurgence potentielle de l’épidémie », selon une note diffusée ce lundi aux employeurs, selon l’AFP.
  • Gestes barrière : dans un entretien au Parisien ce dimanche, Olivier Véran estime que les jeunes doivent se montrer plus « vigilants ». Il observe notamment un relâchement des mesures barrières qui explique qu’une majorité des patients actuels du coronavirus soient « jeunes, plus jeunes que lors de la précédente vague » avec un « taux d’asymptomatiques […] extrêmement élevé ». « Sans doute que les personnes vulnérables et âgées ont conservé un niveau de prudence élevé alors que les jeunes, eux, font moins attention. »
  • Quiberon : après la détection de 19 cas de Covid-19 parmi des vacanciers ayant participé à une fête dans un bar de la ville, la mairie a décidé dimanche de fermer ses plages et ses parcs toutes les nuits, de 21h à 7h du matin.
  • Tests de dépistage : ils sont désormais intégralement remboursés par l’Assurance maladie, même sans ordonnance, annonce Olivier Véran ce samedi 25 juillet.
  • Quarantaine pour les retours d’Espagne au Royaume-Uni à partir de samedi minuit.
  • Déclaration de l’OMS : « La récente résurgence de cas de Covid-19 dans certains pays après l’assouplissement des mesures de distanciation est certainement une cause d’inquiétude », a déclaré à l’AFP une porte-parole de la branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé. L’organisation appelle les pays européens à lever les restrictions « avec attention » voire à les réintroduire si besoin.
  • Conseil de défense : le gouvernement recommande aux Français d’éviter la Catalogne et annonce des tests obligatoires pour les voyageurs en provenance de 16 pays. Ici la liste rouge des 16 pays pour lesquels les voyageurs devront présenter un test négatif au départ. « Pour l’ensemble de ces pays, il a été décidé que pour les voyageurs seront tenus de disposer d’un test attestant qu’ils ne sont pas porteur du virus pour embarquer dans les avions correspondants », a déclaré Jean Castex. « Nous avons décidé de généraliser les tests à l’arrivée. C’est ce dispositif qui est en train de se mettre en place, qui va monter en puissance pour être opérationnel ces prochains jours, au plus tard le 1er août. » En plus des aéroports, les ports seront également soumis à ce dispositif. 
  • R effectif (ou RO) : il est significativement supérieur à 1 sur tout le territoire, ce qui indique que l’épidémie est en progression, selon Santé Publique France. Les 5 régions où le virus circule le plus sont : Auvergne-Rhône-Alpes, Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Pays de la Loire.
  • Aéroports : les mesures sanitaires sont-elles suffisantes ? Cette question (et leur éventuel renforcement) sera à l’ordre du jour d’un conseil de défense vendredi, alors que les cas importés -les voyageurs contaminés hors du territoire national et qui ramèneraient le virus- interrogent. Pour l’heure, des contrôles thermiques sont proposés dans les aéroports mais sur la base du volontariat. Interrogé par Cnews, le professeur Philippe Juvin, chef des urgences de l’hôpital Pompidou, plaidait pour des mesures plus contraignantes relatives à l’arrivée de voyageurs: « Il est absolument indispensable, non pas de fermer les frontières, mais que toute personne qui arrive sur le territoire national soit tracée. »
  • Climatisation et Covid-19 : les climatiseurs mobiles individuels « doivent être équipés de filtres performants et correctement entretenus », recommande Santé Publique France dans un communiqué de presse. De même que les climatisations collectives. Ces filtres « permettent alors d’obtenir un air filtré qui fait baisser significativement la charge virale de la pièce si une ou plusieurs personnes infectées. » 
  • Eaux usées : depuis fin juin, les virologues de la régie autonome de la ville de Paris, Eau de Paris, observent à nouveau des traces de Covid-19 dans les eaux usées, même si cela n’est pas « aussi important qu’au tout début de l’épidémie », selon France Info.
  • Clusters dans l’Ouest : Interrogé par RMC-BFMTV, Jean-François Delfraissy, membre du Conseil scientifique, s’est inquiété d' »une série de clusters particulièrement importants » dans « des zones très peu touchées en particulier dans l’Ouest ». « On est sur une ligne de crête un peu instable. Les chiffres ne sont pas bons, ils sont inquiétants », même si, a-t-il précisé, « aucun des indicateurs n’est totalement au rouge. La Bretagne est surveillée. « Entre le 11 mai et le 10 juillet, nous avions de l’ordre de dix nouveaux cas positifs pour toute la région par semaine. Nous en sommes à plus de cent depuis le 10 juillet, c’est une augmentation qui appelle à la vigilance », a déclaré ce mardi la préfète Michèle Kirry à l’occasion d’une conférence de presse à Rennes. Par ailleurs, 49 foyers épidémiques ont été signalés dans la région Pays de la Loire depuis le 9 mai dernier, indique l’ARS ce 22 juillet. 27 de ces clusters ont été clôturés, 7 sont maîtrisés et 15 sont en cours d’investigation. Où se trouvent ces clusters ? 5 sont situés en Mayenne, 4 en Loire-Atlantique, 2 en Maine-et-Loire, 2 dans la Sarthe et 2 en Vendée« La Mayenne est toujours placée en vulnérabilité élevée par rapport aux indicateurs qui nous invitent à la prudence et à l’action », a déclaré vendredi le directeur général de l’ARS Pays de la Loire, Jean-Jacques Coiplet, lors d’une visio-conférence de presse.
  • Masques : « Nous allons réenclencher la distribution des masques gratuits à l’intention du public précaire, notamment le public qui bénéficie de la complémentaire santé solidaire », annonce ce mardi Olivier Véran à l’Assemblée nationale. « Par ailleurs, deux millions de Français, ceux qui sont porteurs de fragilité, peuvent se faire rembourser des masques chirurgicaux sur prescription en pharmacie » (…) Des masques, nous en avons en quantité et nous invitons les Français à les porter massivement. » Par ailleurs, alors que le port du masque est obligatoire depuis lundi dans les lieux clos, certaines communes ont pris des arrêtés municipaux pour le rendre obligatoire dans la rue. C’est le cas à La Rochelle, Concarneau ou encore Argelès-sur-mer.
  • Mortalité liée au Covid en France« Le nombre de décès directement associés à l’épidémie de Covid-19 ne peut être déterminé précisément à cette étape », conclut Santé Publique France dans une étude portant sur la surveillance de la mortalité en France entre le 2 mars et le 31 mai, notamment en raison des incertitudes sur les décès survenus à domicile.
  • Vaccin anti-Covid : le Brésil est devenu mardi le premier pays à lancer les tests cliniques de phase 3 du vaccin chinois Coronavac, a annoncé à l’AFP le laboratoire Sinovac Biotech. 
  • En cas de deuxième vague, le gouvernement envisage « quatre scénarios d’évolution ». Un plan qui suit en fait celui proposé par le conseil scientifique.
  • Espoir de traitement : des résultats préliminaires dévoilés lundi par le laboratoire britannique Synairgen, qui produit un médicament baptisé SNG001, sont encourageants. En effet, grâce à ce traitement inhalé, on observe près de 80% de risque en moins de développer une forme sévère de la maladie Covid-19. Le traitement utilise des interféron bêta, une protéine naturelle qui intervient dans la réponse de l’organisme contre les virus.
  • Appli Stop Covid : le Gouvernement se félicite des conclusions de l’enquête de la CNIL qui confirment la conformité globale de l’application StopCovid et invite à la généralisation de son utilisation pour contrer la reprise de l’épidémie
  • Grand-Est : les autorités sanitaires appellent à la vigilance alors que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 a quasiment doublé en l’espace d’une semaine dans la région. 298 nouvelles contaminations ont été recensées entre le 13 et le 19 juillet, contre 156 la semaine précédente. 31 clusters sont actuellement en cours d’investigation.
  • Deux projets de vaccins anti-Covid, l’un développé par le laboratoire Astra Zeneca en Grande-Bretagne et l’autre par CanSino Biologics en Chine, ont produits des réponses immunitaires lors de leurs essais cliniques apprend-on dans The Lancet.
  • Le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics clos, et pourra même valoir une amende de 135 euros en cas d’infraction. Cela concerne les commerces, établissements recevant du public, marchés couverts, banques…
  • Covid en Afrique : l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est inquiète de l' »accélération » de l’épidémie sur le continent africain, relativement épargné jusqu’à présent.
  • Le reconfinement est à l’étude : la cellule interministérielle de crise travaille sur le sujet, selon le Journal du Dimanche. « Un plan interministériel, constitué d’un document général et de quatre scénarios types, est en voie de finalisation. Ça a été long car, pour donner de la cohérence, il a fallu tout passer en revue : l’école, la vie quotidienne, etc. » Resterait à trancher : le seuil à partir duquel les déplacements pourraient être restreints ; les critères déterminant le périmètre du confinement (quartier ou ville) et ses modalités (sorties autorisées ou strict cantonnement à domicile) ; l’accès ou non aux transports publics ; et la pertinence d’un dépistage de toutes les personnes résidant à l’intérieur du cordon sanitaire. Toujours selon le Journal du Dimanche, « en cas d’aggravation de la situation, tout pourrait aller très vite, car un décret du 10 juillet – celui qui a rendu possible l’obligation du port du masque – peut permettre, même hors état d’urgence sanitaire, de limiter les déplacements ou de fermer les commerces dans une zone définie. »
  • Invité au Journal de 20h ce 17 juillet sur France 2, Jean Castex est revenu sur le dépistage : »On a élargi le nombre de professionnels susceptibles d’effectuer des tests. Nous étudions aussi la possibilité d’effectuer des tests salivaires. Sur les nombreux tests effectués par semaine, qui progresse pour progressivement atteindre 400 000 tests par semaine, nous avons un nombre de cas positifs faible. » Quant à un éventuel reconfinement, le Premier ministre s’est expliqué : « Oui, bien sûr, nous devons être prêts à toute éventualité. Notre rôle est de faire de la prévention et en accentuant la pédagogie notamment sur le port du masque et les gestes barrières ».
  • Espagne : les autorités espagnoles ont appelés les habitants de Barcelone à « rester chez eux » à partir de ce vendredi en raison d’une hausse des cas de Covid-19.
  • Des chercheurs de l’Inserm ont mis en évidence le déficit dans le sang d’une protéine dans les cas graves de coronavirus. Cette piste pourrait permettre de mieux identifier les patients à risques.
  • Selon un rapport, remis à Olivier Véran, ce jeudi 16 juillet, un reconfinement des seniors (de plus de 75 ans), est plus que probable entre mi-octobre et mi-novembre. « C’est très difficile de dire qu’on va agir sur une tranche d’âge qu’on va stigmatiser, cela va sembler injuste, mais la Covid est plus sensible à l’âge », explique à pleinevie.fr, Laurent Levasseur, l’un des contributeurs du rapport.
  • Nouvelle Aquitaine : la propagation du Covid-19 marque une « évolution inquiétante » dans cette région jusqu’ici épargnée par le virus, prévient ce jeudi l’Agence régionale de Santé (ARS), qui appelle à « se ressaisir et appliquer rigoureusement les gestes barrières ». Les autorités recensent désormais 11 clusters, alors qu’elles n’en comptaient que trois vendredi dernier. Six d’entre eux sont liés à des événements privés,  comme des fêtes, des mariages ou des rassemblements familiaux.
  • Plan de dépistage Covid-19 en Mayenne : A Laval et dans les communes voisines, un vaste plan de dépistage est en cours depuis lundi. Ce jeudi, le seuil d’alerte est dépassé avec 7 foyers de contamination, et un peu plus de 50 nouveaux cas détectés pour 100 000 habitants. Les données épidémiologiques confirment que le virus circule plus activement en Mayenne sur le reste du territoire. Le préfet de la Mayenne, Jean-Francis Treffel, a signé mercredi un arrêté, à effet immédiat, rendant obligatoire le port du masque dans les lieux publics clos de six communes du département, dont Laval, selon un communiqué de la Préfecture ce jeudi.
  • Covid à Marseille : le docteur Philippe Parola, membre de l’équipe du Professeur Raoult confirme sur LCI ce mercredi une augmentation du nombre de cas de coronavirus ces derniers jours à Marseille : « on a entre 1 et 25 patients par jour qui sont positifs ». Selon lui, ce sont « des gens qui reviennent de voyage, dans des zones où l’épidémie est toujours active. Pour nous à Marseille ce sont des gens qui reviennent essentiellement de l’Afrique, du Maghreb ». Lundi, Annie Levy-Mozziconacci, médecin à l’hôpital Nord de Marseille, avait publié un communiqué avec d’autres confrères où elle s’inquiétait d’une accélération de l’épidémie à Marseille et appelait à la plus grande vigilance.
  • Un premier cas confirmé de contamination intra-utérine au Covid-19 est rapporté dans une étude publiée ce mardi dans Nature Communications. « Nous avons montré que la transmission de la mère au fœtus est possible via le placenta dans les dernières semaines de grossesse », explique à l’AFP le docteur Daniele De Luca de l’hôpital Antoine Beclere de Clamart, après la naissance en mars d’un nouveau-né, de sexe masculin, souffrant de symptômes neurologiques associés à la maladie.
  • Coronavirus (Covid-19) aux Etats-Unis : les Etats-Unis ont enregistré plus de 77 000 nouveaux cas en 24h, un nouveau record ! Les Etats-Unis sont de loin le pays le plus touché au monde avec plus de 3,7 millions de cas détectés et près de 140 000 décès depuis le début de l’épidémie. 

Covid-19 en France : nouveaux cas, décès (chiffres, courbes)

Le bilan en chiffres en France au 27 juillet :

  • 183 079 cas confirmés (+514 nouveaux cas en 24h) et 30 209 décès (+9 décès en 24h)
  • 5 655 personnes sont hospitalisées, 398 personnes dans un état grave sont en réanimation pour covid-19
  • Taux de positivité des tests : 1,3%
  • 130 clusters en cours d’investigation (+7 en 24h)
  • 7 départements en situation de vulnérabilité élevée (Guyane et Mayotte, Mayenne), et modérée (Finistère, Gironde, Finistère et Vosges)

Le point épidémiologique quotidien de la Direction Générale de la Santé

Au 27 juillet : 500 000 tests effectués par semaine, taux de positivité à 1,3% en légère hausse

  • « La circulation virale reste soutenue en France. Les dernières tendances épidémiologiques font toujours état d’une lente dégradation, observe ce 27 juillet la Direction Générale de la Santé. ll nous appartient de reprendre certaines bonnes habitudes, certains gestes de bon sens et de ne pas nous relâcher, en restant vigilants et prudents. » Dans son point épidémiologique quotidien, la DGS précise encore que la propagation du virus est « lente et peu visible surtout chez des jeunes adultes peu symptomatiques ». L’objectif du gouvernement reste le même : dépister tôt et vite, rechercher toutes les personnes contacts le plus rapidement possible et isoler les porteurs et les personnes symptomatiques. « Nous devons garder une longueur d’avance et éviter une reprise épidémique, protéger nos aînés et les plus fragiles d’entre nous. » Le conseil de la DGS est clair : « au moindre doute ou si vous avez été en contact avec un porteur, faites-vous dépister même sans ordonnance, même si vous êtes en vacances loin de votre domicile ».
  • Plus de 4 millions de tests virologiques ont été effectués depuis le début de l’épidémie. Nous dépistons deux fois plus de personnes qu’il y a 6 semaines avec près de 500 000 tests effectués par semaine. Malgré cela, du 18 au 24 juillet, le taux de positivité en France hors Guyane (1,2%) est en légère hausse depuis trois semaines.
  • Le virus circule sur l’ensemble du territoire national, comme le montre le nombre de « clusters » (610 cas groupés en incluant ceux détectés en EHPAD depuis le 9 mai ; 7 nouveaux depuis hier, mais 387 clôturés).
  • SOS médecins a réalisé 397 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 4.3 % de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 186 passages pour ce même motif, soit 0,5 % de l’activité totale.
  • 4 régions (Ile de France, Grand-Est, Hauts-de-France et Guyane) regroupent 70% des patients hospitalisés en réanimation. 
  • Depuis le début de l’épidémie, 106 643 personnes ont été hospitalisées et 80 815 personnes sont rentrées à domicile. 30 192 personnes sont décédées en France, dont 19 676 personnes au sein des établissements hospitaliers et 10 516 en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS).
  • Selon Santé publique France (bulletin du 17 juillet), en réanimation, 79% des patients ont des comorbidités, 56% sont des hommes et l’âge médian est de 72 ans. Parmi les décès, 71% sont âgés de 75 ans et plus, 59% sont des hommes. Depuis le début de l’épidémie, 3 décès d’enfants ont été rapportés.

« Lorsque les conditions de diffusion virale et les interactions entre les individus évoluent comme au cours de cet été, le nombre de cas observés est décalé de 2 à 3 semaines par rapport à l’exposition initiale au virus. Compte tenu du délai d’incubation, de la contagiosité avant la phase symptomatique et chez un porteur sans symptômes, du délai entre les premiers symptômes et le déclenchement des réflexes du test de l’information des contacts et de l’isolement, des chaînes de transmission, parfois importantes, se forment. Des regroupements ou clusters sont alors détectés. Cette tendance de fond indique que nos habitudes récentes favorisent la circulation du virus depuis déjà plusieurs semaines. »

Santé Publique France et l’Assurance-Maladie observent ce 23 juillet un relâchement de l’application des gestes barrière qui se traduit par une augmentation du nombre de contacts à risque par patient atteint de Covid-19, et une moindre adhésion à la distanciation physique en particulier. « Au cours de l’été et pendant les vacances, il peut sembler artificiel de se saluer en gardant ses distances, de discuter de loin, de se laver régulièrement les mains et de porter un masque grand public dans les espaces clos, mais cet effort individuel et collectif est crucial pour empêcher le virus d’empiéter sur notre liberté et l’épidémie de rebondir. »

Au moindre symptôme, il est plus que jamais nécessaire de se faire dépister par test virologique, en s’isolant avant même d’avoir un rendez-vous puis dans l’attente du résultat. Des mesures ont été prises pour faciliter les dépistages : autorisation de prélever pour davantage de professionnels, bons CNAM dispensant d’ordonnance, barnums de dépistage ouverts à tous. Le site sante.fr recense tous ces lieux de prélèvement.

La procédure à suivre en cas de symptômes :

  • En cas de symptômes (fièvre, fatigue, maux de tête, courbatures, signes digestifs, signes cutanés…) : consultez le médecin généraliste pour faire un test et portez un masque.
  • Une fois le test prescrit, prenez rendez-vous dans l’un des 3 000 centres de dépistage. Pour identifier rapidement le centre de prélèvement le plus proche de chez vous, rendez-vous sur le site Santé.fr. Une carte y indique tous les lieux de prélèvement proposés sur le territoire, ainsi que les horaires et les coordonnées du laboratoire. Le test doit impérativement être pratiqué dans les 24 heures après la prescription médicale et le résultat rendu sous 24 heures.
  • Présentez-vous avec votre masque, votre prescription et votre carte vitale au laboratoire d’analyses.
  • Si le test est positif, c’est que vous êtes porteur du virus, donc atteint du Covid-19, il faut donc continuer à vous isoler, à respecter les gestes barrière, à surveiller votre état de santé et en cas de problème respiratoire, faites le 15.
  • Moins de 24h après les résultats du test, vous êtes contacté par le médecin généraliste ou par l’Assurance maladie pour identifier vos cas contacts. Une fois contactés ces derniers peuvent se faire tester sans prescription (l’Assurance maladie prévient le laboratoire).

Il existe 2 types de tests :

  • les tests virologiques (PCR) consistant en un prélèvement nasal, permettent de dire si oui ou non vous êtes porteur du virus.
  • les tests sérologiques sanguins, consistant en une prise de sang, permettent de dire si vous avez développé des anticorps, même si on ne sait pas si cette immunité protège pour la suite.

Les nouveaux foyers de coronavirus en France

Au 27 juillet 2020, le bilan s’élève à 610 clusters rapportés depuis le 9 mai. La tendance depuis deux semaines (S28-S29) est soutenue, du même ordre de grandeur qu’à la levée du confinement, indique Santé Publique France dans son bulletin épidémiologique.

Les clusters surviennent de façon inchangée pour 82% dans 4 collectivités : établissements de santé (23%),  entreprises hors santé (23%), établissements/communautés associés à des situations de précarité et de vulnérabilité (19%), milieu familial élargi (17%).

La majorité (69%) des clusters comporte plus de 5 cas. Le nombre moyen de cas par cluster est de 14 cas (médiane = 7 cas). Au total, les 447 clusters rapportés sont à l’origine de 6 423 cas.

Rappelons qu’un cluster est défini comme un ensemble d’au moins trois cas confirmés ou probables dans une période de 7 jours, appartenant à la même communauté ou ayant participé au même rassemblement de personnes, qu’ils se connaissent ou non.

Coronavirus dans le monde : le bilan

Le bilan dans le monde le 27 juillet :

  • 16,3 millions de cas confirmés dans le monde
  • 649 662 décès dans le monde
  • 2,8 millions de cas confirmés en Europe
  • 202 404 décès en Europe
  • 188 pays touchés

Voir aussi : la carte en temps réel des cas dans le monde
© Johns Hopkins Center for Systems Science and Engineering

Déconfinement : les mesures, l’allocution d’Emmanuel Macron

Les annonces d’Emmanuel Macron, dimanche 15 juin : « nous allons tourner la page du premier acte de la crise »

  • Dès demain, tout le territoire (hors Mayotte et la Guyane) passera en zone verte, ce qui permettra de reprendre le travail et d’ouvrir partout les cafés et les restaurants. »
  • Dès demain, il sera à nouveau possible de se déplacer entre les pays européens et à partir du 1er juillet nous pourrons nous rendre dans les États hors d’Europe, où l’épidémie sera maîtrisée. »
  • Dans l’hexagone, comme en Outre-Mer, les crèches et écoles accueillerons tous les élèves « de manière obligatoire » à partir du 22 juin.
  • Les rassemblements resteront « très encadrés ».
  • Le deuxième tour des municipales pourra se dérouler le 28 juin.
  • Les visites seront autorisées dans les Ephad.

Première victoire contre le virus. « Nous allons retrouver le plaisir d’être ensemble, notre goût de la liberté, déclare Emmanuel Macron. Mais, souligne le Chef de l’Etat, « le virus n’a pas disparu », et « nous ne devons pas baisser la garde », « il faudra respecter les distances physiques », et « se préparer au cas où l’épidémie reviendrait avec plus de force. » Et ajoute-t-il : « l’été 2020 ne sera pas un été comme les autres et il nous faudra veiller à l’évolution de l’épidémie. »

« La lutte contre l’épidémie n’est donc pas terminée. Mais je suis heureux, avec vous, de cette première victoire contre le virus. »

Bilan de la politique sanitaire. Le Chef de l’Etat fait le bilan des actions sanitaires menées pendant la crise, des ressources mobilisées, « de la réactivité » et de « la solidité de l’Etat ». « Nous n’avons pas à rougir de notre bilan. Des dizaines de milliers de vies ont été sauvées par nos choix, par nos actions », souligne-t-il. Quant aux « failles » et « faiblesses » que la crise à révélées -dépendances aux autres pays, inégalités territoriales, etc.- « nous les corrigerons vite et fort ».

L’état d’urgence sanitaire est maintenu jusqu’au 24 juillet.

Et aussi les mesures prises pendant la crise sanitaire Covid-19 :

  • L’accès à la téléconsultation est facilité par décret, afin que les patients dont le médecin traitant n’est pas disponible, puisse accéder à la téléconsultation directement.  A compter du 21 mars et pendant toute la durée de l’épidémie, la télémédecine et la téléconsultation sont prises en charge à 100%.
  • La procédure d’arrêt de travail pour les parents contraints de rester chez eux pour garder les enfants dans les zones de circulation du virus ont été simplifiées.
  • Les pharmacies sont autorisées à produire et vendre leur propre solution de gel hydro-alcoolique dont le prix est encadré par arrêté.
  • Le délai d’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) à domicile est -par un décret du 27 mars- allongé à 9 semaines afin d’assurer aux femmes une continuité de leur droit pendant l’épidémie de coronavirus.
  • Maladie professionnelle : la maladie Covid-19 sera reconnue maladie professionnelle pour tous les soignants, « sans avoir à le démontrer ».
  • Un décret publié au Journal Officiel précise quels sont les salariés vulnérables qui peuvent être placés en activité partielle pour éviter le risque de développer une forme grave du Covid-19.

Rappel des gestes barrières qui limitent la propagation du virus :

  • se laver les mains toutes les heures, au savon
  • éternuer et tousser dans son coude,
  • utiliser des mouchoirs à usage unique et le jeter
  • éviter les poignées de main car « l’essentiel des contaminations se fait par les mains »
  • porter un masque 
  • éviter les embrassades
  • garder une distance de 1 m (réunions, file d’attente…)
  • privilégier le télétravail
  • éviter tout déplacement, sauf urgence

Le numéro vert (0800 130 000) mis en place pour répondre aux questions est ouvert 24 h sur 24 h

En cas de signes d’infection respiratoire (toux, fièvre, difficultés respiratoires), si vous habitez dans une zone ou circule le virus ou dans les 14 jours suivant le retour d’une zone ou circule le virus :

– contactez le SAMU Centre 15
– évitez tout contact avec votre entourage
– ne vous rendez pas chez votre médecin ou aux urgences

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) propose une carte interactive des pays où le virus a été détecté.

Pour toute question non-médicale, un numéro vert est mis en place : 0800 130 000.

Pour toute question médicale : contactez le 15.

Sources et informations officielles :

  • Santé publique France met en ligne le point épidémiologique
  • Ministère des Solidarités et de la Santé : Coronavirus COVID-19
  • Gouvernement : informations Coronavirus
  • Ministère des affaires étrangères : diplomatie.gouv.fr
  • Organisation mondiale de la Santé (OMS) : Maladie à coronavirus (COVID-19)

À lire aussi :

Le coronavirus covid-19 va-t-il (vraiment) disparaître au printemps ?

Coronavirus ou pas ? Le questionnaire en ligne

Coronavirus : comment se soigner à la maison ?

Comment faire ses courses sans risques ?

Quel est le profil des malades touchés par le coronavirus ?

A la maison, que faut-il laver et avec quoi ?

Peut-on attraper deux fois le coronavirus ?

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Ecoutez & Regardez

Collagen Beauty Booster Pamplemousse

32,90€

Avec qop finies les crèmes, optez pour une solution à diluer pour plus d'efficacité et moins de contraintes. Soin du visage anti-rides et anti-âge, résultats visibles au bout de 30 jours.

Boîte de 30 sticks. Livraison gratuite à partir de 50€ d'achats *

Zéro Retouche & Zéro Injection. Une peau Parfaite & Rapide & Efficace.

Plus d'infos →

Quantité

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer