DIRECT. Covid-19 en France ce 2 août : bilan, chiffres, clusters

2 Août. 2020

SOMMAIRE :

  • Covid-19 : les infos du jour en direct
  • Covid-19 en France : nouveaux cas, décès (chiffres, courbes)
  • Le point épidémiologique quotidien de la Direction Générale de la Santé
  • Les nouveaux foyers de coronavirus en France
  • Coronavirus dans le monde : le bilan
  • Déconfinement : les mesures, l’allocution d’Emmanuel Macron

Covid-19 : les infos du jour en direct

En direct, aujourd’hui ce 2 août :

  • Déclaration de l’OMS : le Comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé a prévenu, dans un communiqué, que la durée de la pandémie « allait être certainement très longue ».
  • Masques « Les préfets pourront désormais par arrêté étendre l’obligation de port du masque aux lieux publics ouverts », a annoncévendredi le ministre de la Santé, Olivier Véran. Cette décision « pourra être prise localement, en fonction de l’évolution de l’épidémie dans chaque territoire ». En Mayenne, le masque est désormais obligatoire dans 69 communes.
  • Commission d’enquête sanitaire Covid-19 : « On a baissé la garde sur les politiques de santé publique, sur les politiques de prévention, a souligné ce vendredi Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes, rapporteur de la commission d’enquête sanitaire sur la crise du Covid. « On est passé d’un stock de masques d’un milliard et demi, au moment de la grippe H1N1 à 100 millions de masques en janvier et en mars, alors qu’il y avait des informations très précises. » Invité sur France Inter, Eric Ciotti a rappelé que l’objet de la commission est de mieux comprendre comment certaines pénuries ont mené à des choix parfois dramatiques. « L’idée, c’est de démontrer, contrairement à ce qui a été dit, que notre système manquait de capacité, et qu’il faut s’armer de façon beaucoup plus importance. C’est un constat, une réalité : les personnels hospitaliers, les infirmiers nous ont dit : oui, il y a eu des tris. » La déprogrammation des actes médicaux ne relevant pas du Covid (traitements reportés, dépistage, etc.) ont sans doute eu des conséquences sanitaires, estime encore le rapporteur de la commission d’enquête. En outre, « les personnes âgées n’ont sans doute pas été suffisamment prises en compte dans les hospitalisations en réanimation » (…) Les personnes âgées alors qu’elles étaient plus touchées par le Covid ont eu moins accès aux services de réanimation. » Autre question soulevée par cette enquête : pourquoi sur les 10 000 respirateurs commandés au cœur de la crise, 8 500 étaient inappropriés et n’ont pas été utilisés ? (…) « Pourquoi ces erreurs ? »
  • Covid dans l’Ouest : à Quiberon (Bretagne), 72 cas ont été détectés positifs au Covid-19. Une enquête contact-tracing menée par l’Assurance Maladie et l’Agence Régionale de Santé à partir du premier cas est en cours. Les personnes contact ont été invitées à se confiner chez elles et à se faire tester. En raison de ce cluster, la mairie a décidé dimanche de fermer ses plages et ses parcs toutes les nuits, de 21h à 7h du matin. Ce mardi 28 juillet, le maire des Sables-d’Olonne (Vendée) a annoncé quant à lui restreindre l’accès aux plages dès samedi, et pour une semaine, en raison « de l’évolution défavorable du contexte sanitaire ». Enfin, le port du masque sera obligatoire la semaine prochaine dans le centre-ville de Bayonne et de Biarritz, et les plages seront interdites la nuit pour limiter les réunions festives. Masque obligatoire aussi à Saint-Malo.
  • Remdesivir : la Commission européenne annonce avoir passé une importante commande de remdesivir (traitement contre le covid-19) auprès du laboratoire américain Gilead dans l’objectif de traiter 30 000 patients. Le contrat, d’un montant de 63 millions d’euros, doit permettre de fournir les 27 Etats membres et le Royaume-Uni en Veklury, marque commerciale de l’antiviral remdisivir, premier médicament autorisé au niveau de l’UE pour le traitement de la Covid-19.
  • Tests de dépistage : « nous passons les 500 000 tests par semaine », a déclaré ce mercredi Olivier Véran sur LCI. « Je signe arrêtés sur arrêtés pour permettre aux laboratoires de recruter du personnel pour pouvoir tester », a-t-il rappelé, « afin que les Français puissent se faire tester le plus rapidement possible » Et de préciser : « partout où les laboratoires ne font pas de tests, je leur demande d’organiser les tests. » Rappelons enfin qu’ils sont désormais intégralement remboursés par l’Assurance maladie, même sans ordonnance.
  • Stratégie vaccinale : soignants et personnes à risque prioritaires. La Haute Autorité de santé a formulé des premières recommandations en vue de l’élaboration d’une stratégie vaccinale contre le COVID-19. « Le développement accéléré de vaccins contre le SARS-CoV-2 permet d’envisager les premiers résultats des essais cliniques de phase 3 au dernier trimestre 2020« , indique la HAS. « Ces résultats seront suivis, le cas échéant, des premières autorisations de mise sur le marché. » Le groupe Vaccins COVID-19 auquel participe la HAS, prépare le déploiement de la vaccination de la population française contre la maladie. Dans ce contexte, 4 scénarios sont pour l’heure envisagés, selon le niveau de circulation du virus. Quelle que soit la situation épidémique à l’arrivée d’un vaccin, les professionnels de santé et du médico-social seront prioritaires. De même que les personnes à risque de formes graves.
  • Gels hydroalcooliques : attention aux yeux des enfants, alerte la Société Française d’Ophtalmologie. « Les distributeurs font environ 1 m de haut, et de plus en plus de petits, en voulant se nettoyer les mains, en reçoivent dans les yeux, ce qui occasionne des brûlures oculaires parfois sévères. Elles peuvent aller jusqu’à la cécité. On craint que ce phénomène ne prenne de l’ampleur », prévient dans le Parisien ce mardi, Laurent Kodjikian, président de la SFO. Lorsque votre enfant reçoit des gouttelettes, premier réflexe, rincez-lui immédiatement l’œil avec du sérum physiologique pendant au moins une demi-heure.
  • Le gouvernement recommande aux entreprises de « constituer un stock préventif de masques de protection de 10 semaines pour pouvoir faire face à une résurgence potentielle de l’épidémie », selon une note diffusée ce lundi aux employeurs, selon l’AFP.
  • Gestes barrière : dans un entretien au Parisien ce dimanche, Olivier Véran estime que les jeunes doivent se montrer plus « vigilants ». Il observe notamment un relâchement des mesures barrières qui explique qu’une majorité des patients actuels du coronavirus soient « jeunes, plus jeunes que lors de la précédente vague » avec un « taux d’asymptomatiques […] extrêmement élevé ». « Sans doute que les personnes vulnérables et âgées ont conservé un niveau de prudence élevé alors que les jeunes, eux, font moins attention. »
  • Conseil de défense : le gouvernement recommande aux Français d’éviter la Catalogne et annonce des tests obligatoires pour les voyageurs en provenance de 16 pays. Ici la liste rouge des 16 pays pour lesquels les voyageurs devront présenter un test négatif au départ. « Pour l’ensemble de ces pays, il a été décidé que pour les voyageurs seront tenus de disposer d’un test attestant qu’ils ne sont pas porteur du virus pour embarquer dans les avions correspondants », a déclaré Jean Castex. « Nous avons décidé de généraliser les tests à l’arrivée. C’est ce dispositif qui est en train de se mettre en place, qui va monter en puissance pour être opérationnel ces prochains jours, au plus tard le 1er août. » En plus des aéroports, les ports seront également soumis à ce dispositif. 
  • R effectif (ou RO) : il est significativement supérieur à 1 sur tout le territoire, ce qui indique que l’épidémie est en progression, selon Santé Publique France. Les 5 régions où le virus circule le plus sont : Auvergne-Rhône-Alpes, Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Pays de la Loire.
  • Climatisation et Covid-19 : les climatiseurs mobiles individuels « doivent être équipés de filtres performants et correctement entretenus », recommande Santé Publique France dans un communiqué de presse. De même que les climatisations collectives. Ces filtres « permettent alors d’obtenir un air filtré qui fait baisser significativement la charge virale de la pièce si une ou plusieurs personnes infectées. » 
  • Eaux usées : depuis fin juin, les virologues de la régie autonome de la ville de Paris, Eau de Paris, observent à nouveau des traces de Covid-19 dans les eaux usées, même si cela n’est pas « aussi important qu’au tout début de l’épidémie », selon France Info.
  • Mortalité liée au Covid en France : « Le nombre de décès directement associés à l’épidémie de Covid-19 ne peut être déterminé précisément à cette étape », conclut Santé Publique France dans une étude portant sur la surveillance de la mortalité en France entre le 2 mars et le 31 mai, notamment en raison des incertitudes sur les décès survenus à domicile.
  • En cas de deuxième vague, le gouvernement envisage « quatre scénarios d’évolution ». Un plan qui suit en fait celui proposé par le conseil scientifique.
  • Espoir de traitement : des résultats préliminaires dévoilés lundi par le laboratoire britannique Synairgen, qui produit un médicament baptisé SNG001, sont encourageants. En effet, grâce à ce traitement inhalé, on observe près de 80% de risque en moins de développer une forme sévère de la maladie Covid-19. Le traitement utilise des interféron bêta, une protéine naturelle qui intervient dans la réponse de l’organisme contre les virus.
  • Appli Stop Covid : le Gouvernement se félicite des conclusions de l’enquête de la CNIL qui confirment la conformité globale de l’application StopCovid et invite à la généralisation de son utilisation pour contrer la reprise de l’épidémie
  • Deux projets de vaccins anti-Covid, l’un développé par le laboratoire Astra Zeneca en Grande-Bretagne et l’autre par CanSino Biologics en Chine, ont produit des réponses immunitaires lors de leurs essais cliniques apprend-on dans The Lancet.
  • Le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics clos, et pourra même valoir une amende de 135 euros en cas d’infraction. Cela concerne les commerces, établissements recevant du public, marchés couverts, banques… Par ailleurs, certaines communes ont pris des arrêtés municipaux pour le rendre obligatoire dans la rue. C’est le cas à La Rochelle, Concarneau ou encore Argelès-sur-mer.
  • Des chercheurs de l’Inserm ont mis en évidence le déficit dans le sang d’une protéine dans les cas graves de coronavirus. Cette piste pourrait permettre de mieux identifier les patients à risques.

Covid-19 en France : nouveaux cas, décès (chiffres, courbes)

Le bilan en chiffres en France au 31 juillet :

  • 187 919 cas confirmés (+1 346 nouveaux cas en 24h) et 30 265 décès (+11 décès en 24h)
  • 5 298 personnes sont hospitalisées, 371 personnes dans un état grave sont en réanimation pour covid-19
  • Taux de positivité des tests : 1,5% et 527 tests réalisés au cours de la semaine
  • 157 clusters en cours d’investigation (+15 en 24h) et 678 depuis le 9 mai, 420 clôturés
  • 10 départements en vulnérabilité élevée (Guyane et Mayotte, Mayenne), et modérée (Finistère, Gironde, Finistère, Nord, Val d’Oise, Haute Savoie et Vosges)

Les autres chiffres clés :

  • Nombre d’actes SOS Médecins pour suspicion de COVID-19 : 263 soit 3,5 % de l’activité totale
  • Passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 (réseau OSCOUR®) : 205 soit 0,6 % de l’activité totale
  • Ile de France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Hauts-de-France, Guyane regroupent 71% des malades en réanimation
  • En Outre-Mer : 152 hospitalisations, dont 36 en réanimation
  • Nombre de personnes hospitalisées depuis le début de l’épidémie : 107 350
  • Nombre de personnes rentrées à domicile : 81 881

Le point épidémiologique quotidien de la Direction Générale de la Santé

Au 31 juillet : mesures aux frontières, port du masque dans les  lieux ouverts, tests… Les messages clés à retenir

  • Mesures sanitaires aux frontières

-Test virologique RT-PCR obligatoire avant toute entrée sur le territoire français pour 16 pays où la circulation du virus est considérée comme particulièrement active

-Test RT-PCR obligatoire pour tout le monde avant d’embarquer pour les Outre-Mer

-Depuis début juillet, seuls les ressortissants des pays de l’Espace Schengen ainsi qu’une liste limitée de pays où le virus circule faiblement peuvent se rendre librement en France. Les ressortissants de tous les autres pays doivent fournir un motif impérieux de déplacement

  • Port du masque grand public dans les lieux ouverts (parcs, rue piétonnes…) rendu possible grâce à un décret du ministre des Solidarités et de la Santé. Les préfets sont décisionnaires selon la situation locale et l’analyse de risque
  • Rassemblements familiaux et amicaux : privilégier les petits groupes, s’équiper de masques grand public et de gels hydro alcooliques, préférer les espaces extérieurs, aérer les locaux, activer Stop Covid, protéger les plus fragiles  
  • Dépister, isoler, tracer : test au moindre doute, prévenir ses contacts ; si le test RT-PCR est positif, s’isoler strictement pendant 14 jours. C’est seulement ainsi que nous pourrons, individuellement et tous ensemble, contenir l’épidémie et protéger les plus fragiles d’entre nous, nos proches et nos aînés.
  • Selon Santé publique France (bulletin du 17 juillet), en réanimation, 79% des patients ont des comorbidités, 56% sont des hommes et l’âge médian est de 72 ans. Parmi les décès, 71% sont âgés de 75 ans et plus, 59% sont des hommes. Depuis le début de l’épidémie, 3 décès d’enfants ont été rapportés.

La procédure à suivre en cas de symptômes :

  • En cas de symptômes (fièvre, fatigue, maux de tête, courbatures, signes digestifs, signes cutanés…) : consultez le médecin généraliste pour faire un test et portez un masque.
  • Une fois le test prescrit, prenez rendez-vous dans l’un des 3 000 centres de dépistage. Pour identifier rapidement le centre de prélèvement le plus proche de chez vous, rendez-vous sur le site Santé.fr. Une carte y indique tous les lieux de prélèvement proposés sur le territoire, ainsi que les horaires et les coordonnées du laboratoire. Le test doit impérativement être pratiqué dans les 24 heures après la prescription médicale et le résultat rendu sous 24 heures.
  • Présentez-vous avec votre masque, votre prescription et votre carte vitale au laboratoire d’analyses.
  • Si le test est positif, c’est que vous êtes porteur du virus, donc atteint du Covid-19, il faut donc continuer à vous isoler, à respecter les gestes barrière, à surveiller votre état de santé et en cas de problème respiratoire, faites le 15.
  • Moins de 24h après les résultats du test, vous êtes contacté par le médecin généraliste ou par l’Assurance maladie pour identifier vos cas contacts. Une fois contactés ces derniers peuvent se faire tester sans prescription (l’Assurance maladie prévient le laboratoire).

Il existe 2 types de tests :

les tests virologiques (PCR) consistant en un prélèvement nasal, permettent de dire si oui ou non vous êtes porteur du virus.

les tests sérologiques sanguins, consistant en une prise de sang, permettent de dire si vous avez développé des anticorps, même si on ne sait pas si cette immunité protège pour la suite.

Les nouveaux foyers de coronavirus en France

Au 31 juillet 2020, le bilan s’élève à 678 clusters rapportés depuis le 9 mai. La tendance depuis deux semaines (S28-S29) est soutenue, du même ordre de grandeur qu’à la levée du confinement, indique Santé Publique France dans son bulletin épidémiologique.

Les clusters surviennent de façon inchangée pour 82% dans 4 collectivités : établissements de santé (23%),  entreprises hors santé (23%), établissements/communautés associés à des situations de précarité et de vulnérabilité (19%), milieu familial élargi (17%).

La majorité (69%) des clusters comporte plus de 5 cas. Le nombre moyen de cas par cluster est de 14 cas (médiane = 7 cas). Au total, les 447 clusters rapportés sont à l’origine de 6 423 cas.

Rappelons qu’un cluster est défini comme un ensemble d’au moins trois cas confirmés ou probables dans une période de 7 jours, appartenant à la même communauté ou ayant participé au même rassemblement de personnes, qu’ils se connaissent ou non.

Coronavirus dans le monde : le bilan

Le bilan dans le monde le 31 juillet :

  • Nombre de pays touchés par la pandémie de COVID-19 : 188
  • Nombre de cas : 17 millions, 674 038 décès. 

Voir aussi : la carte en temps réel des cas dans le monde
© Johns Hopkins Center for Systems Science and Engineering

Déconfinement : les mesures, l’allocution d’Emmanuel Macron

Les annonces d’Emmanuel Macron, dimanche 15 juin : « nous allons tourner la page du premier acte de la crise »

  • Dès demain, tout le territoire (hors Mayotte et la Guyane) passera en zone verte, ce qui permettra de reprendre le travail et d’ouvrir partout les cafés et les restaurants. »
  • Dès demain, il sera à nouveau possible de se déplacer entre les pays européens et à partir du 1er juillet nous pourrons nous rendre dans les États hors d’Europe, où l’épidémie sera maîtrisée. »
  • Dans l’hexagone, comme en Outre-Mer, les crèches et écoles accueillerons tous les élèves « de manière obligatoire »à partir du 22 juin.
  • Les rassemblements resteront « très encadrés ».
  • Le deuxième tour des municipales pourra se dérouler le 28 juin.
  • Les visites seront autorisées dans les Ephad.
  • Première victoire contre le virus. « Nous allons retrouver le plaisir d’être ensemble, notre goût de la liberté, déclare Emmanuel Macron. Mais, souligne le Chef de l’Etat, « le virus n’a pas disparu », et « nous ne devons pas baisser la garde », « il faudra respecter les distances physiques », et « se préparer au cas où l’épidémie reviendrait avec plus de force. » Et ajoute-t-il : « l’été 2020 ne sera pas un été comme les autres et il nous faudra veiller à l’évolution de l’épidémie. »
  • « La lutte contre l’épidémie n’est donc pas terminée. Mais je suis heureux, avec vous, de cette première victoire contre le virus. »
  • Bilan de la politique sanitaire. Le Chef de l’Etat fait le bilan des actions sanitaires menées pendant la crise, des ressources mobilisées, « de la réactivité » et de « la solidité de l’Etat ». « Nous n’avons pas à rougir de notre bilan. Des dizaines de milliers de vies ont été sauvées par nos choix, par nos actions », souligne-t-il. Quant aux « failles » et « faiblesses » que la crise à révélées -dépendances aux autres pays, inégalités territoriales, etc.- « nous les corrigerons vite et fort ».
  • L’état d’urgence sanitaire est maintenu jusqu’au 24 juillet.

Et aussi les mesures prises pendant la crise sanitaire Covid-19 :

  • L’accès à la téléconsultation est facilité par décret, afin que les patients dont le médecin traitant n’est pas disponible, puisse accéder à la téléconsultation directement.  A compter du 21 mars et pendant toute la durée de l’épidémie, la télémédecine et la téléconsultation sont prises en charge à 100%.
  • La procédure d’arrêt de travail pour les parents contraints de rester chez eux pour garder les enfants dans les zones de circulation du virus ont été simplifiées.
  • Les pharmacies sont autorisées à produire et vendre leur propre solution de gel hydro-alcoolique dont le prix est encadré par arrêté.
  • Le délai d’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) à domicile est -par un décret du 27 mars- allongé à 9 semaines afin d’assurer aux femmes une continuité de leur droit pendant l’épidémie de coronavirus.
  • Maladie professionnelle : la maladie Covid-19 sera reconnue maladie professionnelle pour tous les soignants, « sans avoir à le démontrer ».
  • Un décret publié au Journal Officiel précise quels sont les salariés vulnérables qui peuvent être placés en activité partielle pour éviter le risque de développer une forme grave du Covid-19.

Rappel des gestes barrières qui limitent la propagation du virus :

  • se laver les mains toutes les heures, au savon
  • éternuer et tousser dans son coude,
  • utiliser des mouchoirs à usage unique et le jeter
  • éviter les poignées de main car « l’essentiel des contaminations se fait par les mains »
  • porter un masque
  • éviter les embrassades
  • garder une distance de 1 m (réunions, file d’attente…)
  • privilégier le télétravail
  • éviter tout déplacement, sauf urgence

Le numéro vert (0800 130 000) mis en place pour répondre aux questions est ouvert 24 h sur 24 h

En cas de signes d’infection respiratoire (toux, fièvre, difficultés respiratoires), si vous habitez dans une zone ou circule le virus ou dans les 14 jours suivant le retour d’une zone ou circule le virus :

– contactez le SAMU Centre 15
– évitez tout contact avec votre entourage
– ne vous rendez pas chez votre médecin ou aux urgences

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) propose une carte interactive des pays où le virus a été détecté.

Pour toute question non-médicale, un numéro vert est mis en place : 0800 130 000.

Pour toute question médicale : contactez le 15.

Sources et informations officielles :

  • Santé publique France met en ligne le point épidémiologique
  • Ministère des Solidarités et de la Santé : Coronavirus COVID-19
  • Gouvernement : informations Coronavirus
  • Ministère des affaires étrangères : diplomatie.gouv.fr
  • Organisation mondiale de la Santé (OMS) : Maladie à coronavirus (COVID-19)

À lire aussi :

Le coronavirus covid-19 va-t-il (vraiment) disparaître au printemps ?

Coronavirus ou pas ? Le questionnaire en ligne

Coronavirus : comment se soigner à la maison ?

Comment faire ses courses sans risques ?

Quel est le profil des malades touchés par le coronavirus ?

A la maison, que faut-il laver et avec quoi ?

Peut-on attraper deux fois le coronavirus ?

  • Nombre de pays touchés par la pandémie de COVID-19 : 188

Nombre de cas : 17 millions, 674 038 décès.

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer