qop

Dermato : le vrai du faux sur votre peau

29 Mar. 2021

Elle est fine. Elle semble fragile puisqu’une légère griffure suffit à la faire saigner. Et notre intérêt pour elle se limite souvent à des considérations purement esthétiques. Pourtant, notre peau est un organe fascinant et plein de ressources. Étonnamment, c’est le plus lourd (entre 4 et 10 kg) et le plus étendu (près de 2 m2) de notre corps. Surtout, notre peau est en charge d’un très grand nombre de missions : elle nous protège des agressions extérieures (chocs, pollution, microbes, UV… ) ; elle assure la régulation thermique ; elle joue un rôle dans le fonctionnement du système immunitaire ; elle contribue à la synthèse de la vitamine D et de diverses hormones… Sans oublier son rôle primordial dans nos interactions avec notre entourage.

Le peau est un organe vulnérable

Quand la peau est agressée, elle est capable de se défendre et de se réparer. Confrontée à des frottements répétés, elle va produire de la corne pour s’endurcir. Coupée ou brûlée, elle va enclencher un processus de cicatrisation. Mais la peau est aussi un organe vulnérable, puisqu’elle est en première ligne face à un environnement parfois hostile. Il lui faut alors lutter contre le froid et le contact des vêtements, qui la dessèchent voire l’irritent, comme c’est le cas avec le masque actuellement.

Nous avons aussi tendance à en faire trop : pensant bien faire, on la malmène et on la déséquilibre en voulant trop bien la laver, la gommer, la parfumer, l’épiler…

La peau est sensible aux déséquilibres

En interaction permanente avec notre système nerveux, la peau est aussi très sensible au stress, aux chocs émotionnels, à la fatigue… Sans parler de son vieillissement naturel, dont la vitesse dépend de nombreux facteurs. Contre certains, comme l’hérédité, on ne peut pas grand-chose. Mais il y en a d’autres, comme la cigarette, l’alimentation ou l’abus de soleil, sur lesquels on peut agir.

Aux peaux qui n’ont pas de problème particulier, il faut ajouter celles qui souffrent de pathologies chroniques : eczéma, psoriasis, vitiligo, rosacée… Heureusement, qu’elle soit ou non malade, on comprend de mieux en mieux le fonctionnement de la peau, ainsi que ses besoins.

2 questions à une dermatologue-psychanalyste

Quelle est la part du facteur psy dans les maladies de peau ? “Il est difficile de le quantifier, car c’est très variable selon les personnes. Mais il est vrai que la plupart des pathologies dermatologiques chroniques sont influencées par des facteurs génétiques, environnementaux et psychologiques. Une période de stress intense ou un choc émotionnel peuvent favoriser l’aggravation d’un eczéma ou du psoriasis. Mais à l’inverse, ces maladies engendrent une telle blessure narcissique (touchant l’estime de soi) qu’elles peuvent à leur tour entraîner un important mal-être. Pour autant, il faut éviter de mettre tout ce qui ne va pas sur le dos de la maladie.”

Que dites-vous à ceux qui vivent mal ces maladies chroniques ? “Il est essentiel de leur rappeler que rien n’est figé. L’intensité et la chronicité de leurs symptômes peuvent évoluer au fil des années. La façon dont ils vivent avec leur maladie aussi. Ainsi il est fréquent les premières années de chercher à tout prix à dissimuler ses lésions. Puis le temps, les rencontres, parfois une psychothérapie, font leur œuvre et les patients éprou­vent moins le besoin de se cacher”.

Nos experts :

  • Dre Sylvie Consoli, dermatologue et psychanalyste (Paris)
  • Dr Philippe Deshayes, dermatologue (Caen)
  • Dre Anne-Claire Fougerousse, dermatologue à l’hôpital Bégin (Saint-Mandé)

A lire aussi :

  • Eczéma, allergies, excès de soleil, psoriasis : comment faire la différence ?
  • Stress : comment préserver notre peau ?
  • 12 remèdes maison contre l’acné
L’aspect de la peau intéresse aussi le médecin © Getty Images
Notre peau n’aime pas les régimes © Getty Images
Il faut la savonner tous les jours © Getty Images
Elle n’aime pas être épilée © Getty Images
Un gommage hebdomadaire est indispensable © Getty Images
L’acné peut être provoquée par le stress © Getty Images
La peau a besoin de soleil © Getty Images
La peau des hommes “marque” moins © Getty Images
La cigarette est l’un de ses pires ennemis © Getty Images
Seules les peaux claires doivent se protéger © Getty Images

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique