qop

Dépistage du covid par gargarisme : pourquoi ? comment ?

26 Déc. 2020

L’écouvillon dans le nez n’est pas ce qu’il y a de plus agréable… Il est utilisé pour le test par RT-PCR (classique ou antigénique) contre le coronavirus. Autre option : le test salivaire, ou encore le test sanguin pour savoir si l’organisme a développé des anticorps contre le Covid-19. Il y a désormais une nouvelle façon de le dépister, via des gargarismes, comme le révèle le site d’Euronews d’après une dépêche AFP.

Comment se passe un dépistage de Covid-19 par gargarisme ?

Cette méthode étonnante vient de République Tchèque. L’idée est de prélever ce qu’il y a au fond de la gorge pour détecter des traces de SARS-CoV2. Il faut donc mettre un peu d’eau dans sa bouche, mettre la tête en arrière et effectuer un gargarisme pendant 30 secondes. On recrache ensuite l’eau dans un récipient visant à être analysé.

La seule condition préalable ? Garder l’environnement buccal préservé durant les 15 minutes qui précèdent l’examen. En d’autres termes, le patient ne peut ni fumer, ni boire, ni manger, ni mâcher de chewing-gum durant ce lapse de temps. Après le prélèvement, l’eau est versée dans un tube à essai, pour que celle-ci soit analysée en laboratoire.

Le tube à essai est équipé d’une poudre dont l’objectif est de garder le virus à température ambiante. Son action peut faire effet pendant plusieurs jours. Et c’est en cela que cette technique est plus pratique, selon les chercheurs tchèques, car elle évite un transport à basse température, parfois compliqué à effectuer. D’autre part, elle est bien moins invasive et coûteuse. Selon les scientifiques qui l’ont mise au point, cette méthode est aussi efficace que le test nasopharyngé.

Lire aussi :

  • Dépistage du coronavirus : les 10 étapes
  • Où se faire dépister du coronavirus ?

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique