qop

Covid-19 : Quels sont les 20 départements les plus touchés ?

26 Fév. 2021

La situation sanitaire se “dégrade” répète le gouvernement ces derniers jours, avec un nombre de nouvelles contaminations qui progresse (25 000 le 25 février, 30 000 le 24 février) et un impact hospitalier réel. Aurélien Rousseau, directeur de l’ARS Ile-de-France alertait ce 25 février sur la situation sanitaire en région parisienne. “Les données épidémiologiques en Île-de-France se dégradent. La barre des 800 malades Covid en réanimation a été franchie.” Même constat à l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM), qui évoque une situation de “grande tension”.

En cause selon le gouvernement, “sans doute” les variants, qui progressent “jour après jour” et peuvent donner lieu à une nouvelle flambée épidémique. En particulier, le variant anglais, qui est plus contagieux et diffuse à bas bruit. Plus d’un cas sur 2 de contamination est désormais lié au variant anglais, a indiqué Olivier Véran ce 25 février.

Une stratégie sanitaire territorialisée

Alors que 80% des résidents en Ehpad ont été vaccinés, le gouvernement a bon espoir que la montée en puissance de la campagne de vaccination va permettre de limiter les formes sévères et donc les hospitalisations. Mais pour l’heure, les modèles de l’Institut Pasteur prévoient une augmentation des admissions hospitalières dans les dix jours qui viennent, dans plusieurs régions. “Malheureusement, l’effet des vaccins risque d’être insuffisant pour éviter une reprise forte de l’épidémie du fait des variants”, souligne au Parisien, Simon Cauchemez, membre du Conseil scientifique et directeur de l’unité modélisation mathématique à l’Institut Pasteur.

Le gouvernement se refuse toutefois à reconfiner totalement. “Le confinement est un levier dont il faut recourir quand il n’y a plus d’autres alternatives”, a déclaré Jean Castex jeudi soir. Il opte désormais pour une stratégie territorialisée, en lien avec les élus locaux, au cas par cas, comme cela a été fait dans certains territoires : en Moselle, à Mayotte, à Nice et à Dunkerque.

20 départements passent en “surveillance renforcée” : des mesures de freinage comme le couvre-feu le week-end, pourraient être envisagées, a déclaré le Premier ministre lors de la conférence de presse, avant un point d’étape dans une semaine. “Si et seulement si cela continue à se dégrader, nous prendrons des mesures renforcées à compter du 6 mars.”

Voici les 20 départements :

  • Alpes-Maritimes
  • Bouches du Rhône
  • Drôme
  • Eure-et-Loir
  • Meurthe-et-Moselle
  • Moselle
  • Nord
  • Oise
  • Pas-de-Calais
  • Rhône
  • Paris
  • Seine-et-Marne
  • Yvelines
  • Somme
  • Var
  • Essonne
  • Hauts-de-Seine
  • Seine-Saint-Denis
  • Val-de-Marne
  • Val-d’Oise

Un reconfinement à Paris ?

L’heure est donc à la concertation entre les préfets et les élus locaux pour définir des actions localisées, qui pourraient reprendre le modèle appliqué à Nice ou à Dunkerque, sans doute dans le courant de la semaine. A moins que certains départements aillent plus loin.

Jeudi soir après le point presse, la mairie de Paris a fait savoir qu’elle va proposer un confinement de trois semaines pour la capitale et l’Ile-de-France. Plutôt qu’un confinement le week-end, une mesure “assez peu efficace sur le plan sanitaire”, le premier adjoint, Emmanuel Grégoire a précisé à France Info, qu’il préfère “un confinement tout court” pour “vraiment redonner de l’oxygène et avoir la perspective dans trois semaines de tout rouvrir”, y compris bars, restaurants et lieux culturels, tout en conservant des mesures de protection sanitaire. “On ne peut pas s’imposer de vivre dans une semi-prison pendant des mois. Il faut maintenant prendre des décisions courageuses”, a-t-il ajouté.

Autre levier pour éviter de nouvelles restrictions : la vaccination. Plusieurs élus prônent une stratégie vaccinale “régionalisée”, avec une répartition des doses en fonction du taux d’incidence, quitte à transférer des doses des territoires les moins touchés vers les plus critiques.

Lire aussi :

  • Covid-19 : les anticorps monoclonaux en 3 points clés
  • Covid-19 : 17% des Français ont été infectés, estime l’Institut Pasteur
  • Vaccin anti-Covid : Janssen et CureVac devraient arriver en mai en France
  • Covid-19 : une explosion des dérives sectaires en France, alerte Marlène Schiappa

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique