qop

Covid-19 : les enfants protégés par leur système immunitaire inné

19 Fév. 2021

Des chercheurs se sont aperçus que des enfants étaient immunisés contre le Covid-19, sans pour autant avoir été infectés dans un premier temps. Plusieurs scénarios pourraient expliquer ce fait. L’une des études sur la question, publiée dans la revue Nature communications, révéle que des cellules spécialisées du système immunitaire des enfants ciblent rapidement le nouveau coronavirus. Et que leur réponse immunitaire innée est plus robuste face au virus que celle des adultes. “Cela montre que le système immunitaire inné, notre première ligne de défense contre les germes, est crucial pour prévenir le COVID-19 sévère chez les enfants” soulignent les chercheurs.

Une autre étude, britannique celle-là, a comparé des prélèvements sanguins d’enfants entre 1 et 16 ans. Sur 302 personnes, certains avaient le virus, d’autres ne l’avaient jamais attrapé. Mais sur l’échantillon de ceux qui ne l’avaient jamais eu : 43,8% avaient les anticorps, souligne la revue Science. Leurs conclusions reposent sur le fait que les enfants auraient été exposés à leurs parents malades, au point de voir leur système immunitaire se développer..

Une réponse immunitaire motivée par une surexposition au coronavirus

Chaque étude a ses conclusions mais les deux se rejoignent néanmoins. La première explique cette immunité par une exposition intense et chronique au SRAS-CoV-2, ce qui suffirait à déclencher le processus immunitaire pour repousser la maladie. La seconde estime que les enfants auraient été en contact avec d’autres coronavirus, ce qui aurait activé leur système immunitaire. Résultat, ils avaient les défenses nécessaires pour se prémunir d’une infection au SRAS-CoV-2. On parle d’immunité croisée.

Si ce lien de cause à effet est vrai chez les enfants étudiés, il ne l’est pour autant pas pour tout le monde. Le plus souvent l’immunité se développe après avoir contracté et développé le Covid-19. Certains l’attrapent même à plusieurs reprises, car leur système immunitaire ne parvient pas à lutter contre une réinfection. Par ailleurs, si ces études pourraient donner l’espoir de voir se développer une immunité collective plus rapide, reste que les échantillons de ces études sont très restreints.

Sources :

  • Innate cell profiles during the acute and convalescent phase of SARS-CoV-2 infection in children, Nature communication, 17 février 2021
  • Preexisting and de novo humoral immunity to SARS-CoV-2 in humans, Science, 11 décembre 2020

Lire aussi :

  • Réinfection par le covid-19 : un phénomène qui demeure rare
  • Coronavirus : lors d’une seconde infection, le risque de forme sévère est plus grand. Pourquoi ?

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique