Covid-19 : le vaccin Pfizer sera disponible dès la semaine prochaine au Royaume-Uni

2 Déc. 2020

Vaccins Covid-19 : l’essentiel de l’actualité ce 2 décembre

  • Le Royaume-Uni est le premier pays au monde à autoriser le vaccin contre le Covid-19 de l’alliance BioNTech/Pfizer. Il sera disponible dans le pays dès “la semaine prochaine”, a annoncé le gouvernement britannique mercredi. “Le gouvernement a accepté aujourd’hui la recommandation de l’Agence indépendante de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) d’approuver l’utilisation du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer / BioNTech”, a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé. Le Royaume Uni n’étant plus dans l’Europe, il a sa propre agence de médicament, d’où cette avance d’autorisation avec l’Europe, dont le feu vert est prévu pour le 19 décembre.
  • Campagne de vaccination : Jean Castex, Invité ce mercredi matin sur BFMTV-RMC, estime que l’autorisation du vaccin en France devrait avoir lieu “plutôt vers la fin décembre”, assurant que les autorités sanitaires seront prêtes. “Nous allons faire le déploiement de façon progressive. […] Nous avons pré-commandé par le système européen de quoi vacciner 100 millions de personnes, encore faudrait-il que le plus possible de Français accepte de se faire vacciner.”
  • La stratégie vaccinale et le calendrier devraient être détaillés jeudi lors d’une conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran. Ils devraient suivre les recommandations de la HAS, qui préconisent une vaccination en 5 phases, ciblant en priorité les résidents des Ephad et les soignants.
  • Le médecin Axel Kahn demande que les accords passés entre l’Union européenne et les laboratoires pharmaceutiques soient rendus publics, pour plus de “transparence industrielle.” “A l’heure actuelle, il est question que les laboratoires se défaussent de leur responsabilité individuelle. Cela serait totalement anormal”, prévient-il sur Europe 1. 

A retenir :

  • L’alliance Pfizer/BioNtech a annoncé le 9 novembre que son vaccin est efficace à 95% contre le Covid-19.
  • Moderna a présenté des résultats préliminaires de phase 3 qui concluent à une efficacité de 94,1%, soit quasiment identique à celle présenté par communiqué de presse le 16 novembre (94,5%).
  • Pour Pfizer et Moderna, il s’agit de vaccins à ARN.
  • Moderna et Pfizer/BioNTech ont déposé une demande d’autorisation de leurs vaccins auprès de l’Agence européenne du médicament. L’Agence a annoncé qu’elle donnera (ou pas) son feu vert le 29 décembre.
  • Le 23 novembre AstraZeneka annonçait que le vaccin développé par le laboratoire britannique et l’université d’Oxford est efficace à 70% en moyenne, voire à 90% dans certains cas. Mais, ce 26 novembre, le laboratoire précise que ses résultats doivent être confirmés en raison d’une erreur dans le protocole. Ce vaccin repose sur une technologie plus traditionnelle que ces deux concurrents, ce qui le rend moins coûteux et plus facile à stocker puisqu’il n’a pas besoin d’être conservé à très basse température.
  • En Chine, le laboratoire Sinopharm a indiqué que près d’un million de personnes ont déjà bénéficié d’inoculations “d’urgence” de ses deux vaccins expérimentaux, sans fournir de données cliniques sur leur efficacité.

EN VIDEO : La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé ce mardi 24 novembre un contrat avec la société américaine Moderna pour fournir jusqu’à 160 millions de doses de vaccin contre le Covid-19, c’est le sixième conclu par l’UE avec un laboratoire pharmaceutique.

Vaccin Sanofi-GSK (France et Royaume-Uni)

Le Français Sanofi et le laboratoire britannique GSK avancent en duo sur un candidat-vaccin. Sanofi développe un vaccin qui utilise une protéine recombinante déjà employée pour produire un vaccin contre la grippe saisonnière et GSK apporte son expertise sur le développement de l’adjuvant (élément ajouté au vaccin pour améliorer son efficacité pour une moindre dose) .

L’essai clinique de phase 1/2 a démarré début septembre, avec au total, plus de 400 participants recrutés. Sous réserve de données positive à l’issue de cet essai, les deux laboratoires prévoient un passage en phase 3 à la fin de 2020, pour une fabrication annoncée d’un milliard de doses en 2021.

“Une fois qu’on aura les résultats de la phase 2 qui sont attendus en décembre, sans même attendre les résultats de la phase 3, qui seront disponibles en avril-mai de l’année prochaine, on lancera la production”, a précisé Olivier Bogillot, président de Sanofi France ce 13 octobre sur France Info.

Le 15 octobre, le groupe pharmaceutique français a annoncé des résultats positifs chez l’animal (souris et primate) d’une deuxième vaccin à ARN (MRT5500). “L’évaluation préclinique du MRT5500 a montré en particulier qu’il était capable de déclencher la production d’anticorps neutralisant le SARS-CoV-2”, selon Sanofi, qui espère commencer les essais cliniques à la fin de l’année.

Les doses destinées à l’Europe seront fabriquées près de Paris, à Vitry-sur-Seine. “Le prix n’est pas défini. On est en train de mesurer nos coûts de production. Mais on sera à moins de 10 euros”, avait-il encore annoncé début septembre.

Vaccin Pfizer/BioNTech (USA, Allemagne)

C’est une bonne nouvelle : le vaccin développé par le géant pharmaceutique américain Pfizer, partenaire du fabricant de médicaments allemand BioNTech, serait “efficace à 95% à partir de 28 jours après la première dose“. Moins de dix jours après leur premier communiqué annonçant

Lire la suite sur Topsante.com

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique