qop

Covid-19 : 45 % des patients dialysés ont été vaccinés

4 Mar. 2021

Selon l’Inserm, environ 82 000 personnes en France souffrent d’une insuffisance rénale, une maladie qui correspond à la destruction progressive et irréversible des reins ; dans 50 % des cas, elle est le résultat de l’évolution d’un diabète ou d’une hypertension artérielle. Les traitements de l’insuffisance rénale sont la dialyse et la transplantation (36 433 greffes de reins ont été réalisées en 2015 en France).

Comme l’explique le Pr François Vrtovsnik, néphrologue à l’hôpital Bichat et vice-président de la  Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation (SFNDT), si les personnes atteintes de maladie rénale attrapent le covid-19, ces patients courent un risque élevé de développer une forme grave, nécessitant une hospitalisation, voire un passage en réanimation. Ils ont également un risque accru de décès. “Déjà hors covid, la mortalité est 3,5 fois plus élevée chez les malades atteints de maladie rénale que dans la population générale” explique le néphrologue. Mais depuis le début de la pandémie 15% des transplantés et 16% des dialysés sont décédés du covid-19″. Une mortalité comparable à celle des résidents en Ehpad beaucoup plus âgés.

Un vaccin a priori sûr pour les patients souffrant d’insuffisance rénale

Les patients patients insuffisants rénaux, dialysés, transplantés, immunodéprimés sont déjà sensibilisés à la vaccination puisqu’ils sont régulièrement vaccinés contre contre la grippe, l’hépatite ou le pneumocoque. Selon Reinomed, qui représente les  établissements de santé privés non-lucratifs spécialisés dans la prévention et le traitement des maladies rénales, 70% des patients atteints de maladie rénale sont volontaires pour se faire vacciner contre le covid-19. Depuis février, 45% des insuffisants rénaux sous dialyse ont été vaccinés.

Le vaccin contre le Covid-19 est-il sûr pour les personnes dialysées, transplantées ou insuffisantes rénales ? Comme le précise l’association Renaloo, “seuls les vaccins vivants atténués sont contre-indiqués pour les patients immunodéprimés, notamment pour les greffés du rein“. En l’occurrence, les vaccins contre le Covid-19 Pfizer/BioNTech et Moderna “ne sont pas contre-indiqués“.

Du côté des effets indésirables, pour le moment, tous les voyants sont au vert : aucun risque particulier de complication, de rejet de greffe, ou d’interaction avec leurs traitements, n’a été signalé.

Source :

Maladies rénales et Covid-19, les patients et professionnels de santé en première ligne, conférence Reinomed, 4 mars 2021

À lire aussi :

  • Le coronavirus s’attaque-t-il aux reins ?
  • Don de rein : comment ça se passe ?
  • Je prends soin de mes reins

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique