Coronavirus : symptômes, transmission, diagnostic

5 Fév. 2020

Le coronavirus s’étend un peu plus chaque jour. D’abord cantonné à la Chine (et, en particulier, à la ville de Wuhan, foyer de l’épidémie), il s’est propagé dans toute l’Asie avant d’atteindre les États-Unis, l’Australie et la France – où 6 cas ont été pour l’heure confirmés.

Si, pour le moment, les autorités sanitaires jouent la carte de l’apaisement (les hôpitaux sont prêts, les schémas d’organisation sont bien rodés, le test de dépistage mis au point par l’Institut Pasteur est efficace), le président chinois Xi Jinping parle, lui, d’une épidémie qui « s’accélère » et d’une situation « grave« .

Comment la maladie se transmet-elle ?

Le virus 2019-nCoV (responsable de la maladie) se propage entre humains par voie aérienne : par contact direct avec des sécrétions ou par l’intermédiaire d’un objet contaminé – comme le virus de la grippe. En clair : on peut attraper le virus 2019-nCoV si on boit dans le même verre qu’une personne contaminée, si on lui fait la bise, si elle éternue non loin de nous, si elle ne se lave pas les mains et que l’on touche les mêmes objets qu’elle…

Pour se protéger du virus, les autorités sanitaires françaises recommandent les gestes-barrière qui ont fait leurs preuves contre le virus de la grippe :

  • Se laver les mains fréquemment au savon,
  • Tousser et éternuer dans le creux de son coude, ou dans un mouchoir à usage unique,
  • Éviter de se toucher le visage (nez, bouche…).

Le port du masque : un geste barrière pour les malades

Dans les grandes villes, en particulier à Paris, le port du masque devient de plus en plus courant. A tel point que certaines pharmacies sont en rupture de stock. Les masques les plus couramment utilisés, les masques chirurgicaux, aussi appelés masques anti-projections sont recommandés pour les personnes maladies symptomatiques, c’est-à-dire qui toussent ou éternuent. L’objectif étant d’éviter la diffusion de la maladie par les postillons, donc par voie aérienne. Le ministère de la santé l’affirme cependant : « le port de ce type de masque par la population non malade afin d’éviter d’attraper la maladie ne fait pas partie des mesures barrières recommandées et son efficacité n’est pas démontrée. » Enfin, les masques de protection respiratoire dit FFP2 équipés d’un filtre sont utilisés par les professionnels de santé en contact étroit avec les malades

Quels sont les symptômes à surveiller ?

En France, la vigilance est de mise pour les voyageurs ayant séjourné en Chine récemment – pour rappel, l’épidémie de coronavirus 2019-nCoV a débuté vers le 10 janvier 2020. Les symptômes à surveiller si vous avez voyagé en Chine, sont :

  • Une fièvre supérieure à 37,5°C,
  • Une toux sèche ou grasse,
  • Des frissons,
  • Des courbatures,
  • Une fatigue inhabituelle,
  • Des maux de tête,
  • Des difficultés respiratoires : respiration sifflante, respiration bruyante, respiration laborieuse à l’effort…

Attention : si vous avez récemment voyagé en Chine et que vous présentez ces symptômes, ne vous rendez pas aux Urgences, au risque de propager le virus ! Téléphonez au 15 (Samu) et une ambulance viendra vous chercher.

Et aussi : les symptômes décrits ci-dessus correspondent aussi à des symptômes grippaux classiques. Si vous n’avez pas pris l’avion, si vous n’avez pas été en Chine récemment, si vous n’avez pas fait escale dans un aéroporLt asiatique, il n’est pas utile de paniquer !

Comment se fait le diagnostic et quels sont les traitements ?

En cas de signes d’infection respiratoire chez un patient revenant de Chine dans les 14 jours précédant l’apparition des symptômes, un diagnostic est suspecté. Pour le confirmer, un examen biologique est nécessaire. Il s’agit d’un test de détection rapide développé par le centre national de référence des virus respiratoires de l’Institut Pasteur.

A ce jour, aucun traitement n’a été identifié pour soigner spécifiquement le coronavirus. Plusieurs traitements utilisés dans d’autres pathologies virales sont néanmoins en cours d’évaluation en France, en lien avec l’OMS pour être utilisés contre le 2019-nCoV. En attendant, le traitement consiste donc à soigner les symptômes.

Source : communiqué de presse Ministère de la Santé / Institut Pasteur

À lire aussi :

Coronavirus : ce que l’on sait de l’épidémie

Bientôt un vaccin contre le coronavirus ?

La France est-elle prête en cas d’épidémie ?

Non, vous ne pouvez pas attraper le coronavirus avec un colis

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Ecoutez & Regardez

Collagen Beauty Booster Pamplemousse

32,90€

Avec qop finies les crèmes, optez pour une solution à diluer pour plus d'efficacité et moins de contraintes. Soin du visage anti-rides et anti-âge, résultats visibles au bout de 30 jours.

Boîte de 30 sticks. Livraison gratuite à partir de 50€ d'achats *

Zéro Retouche & Zéro Injection. Une peau Parfaite & Rapide & Efficace.

Plus d'infos →

Quantité

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer