Coronavirus : pourquoi faut-il arrêter les anti-inflammatoires ? 

15 Mar. 2020

Dans un tweet du 14 mars 2020, le ministre de la Santé Olivier Véran a déconseillé de prendre des anti-inflammatoires dans cette période d’exposition au coronavirus, communément utilisés  pour soulager les symptômes en cas de douleurs et fièvre dans les maux d’hiver. Au motif qu’ils pourraient aggraver l’infection. Explications.

« Covid-19 : La prise d’anti-inflammatoires (ibuprofène, cortisone, …) pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection. En cas de fièvre, prenez du paracétamol. Si vous êtes déjà sous anti-inflammatoires ou en cas de doute, demandez conseil à votre médecin« , a-t-il posté sur la plateforme.

De quels médicaments s’agit-il ?

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont déconseillés en cas de fièvre ou de signes respiratoires liés au coronavirus. Il s’agit de l’ibuprofène, du kétoprofène. La cortisone fait aussi partie de la liste des médicaments à éviter.

Attention, les patients traités avec des corticoïdes, notamment les asthmatiques, ne doivent pas les arrêter. En cas de doute, demander un avis médical.

Pourquoi sont-ils dangereux ?

L’action de ces médicaments diminue la réponse du système immunitaire. On dit qu’ils ont un effet « immunosuppresseur », ce qui favorise potentiellement les infections. Alexandre Bleibtreu, médecin infectiologue à la Pitié-Salpêtrière à Paris a déclaré à France Info que lors de l’épidémie de Mers, « l’adjonction de corticoïdes aggravait le pronostic et entraînait des complications avec des infections bactériennes« . Leur action pourrait aussi couvrir les symptômes du Covid-19.

D’où vient cette information ?

Cette précaution fait suite à une observation du corps médical. En réanimation, les médecins ont constaté que des personnes jeunes sans comorbidités apparentes avaient développé des formes sévères de coronavirus et consommé en parallèle des anti-inflammatoires, explique le site du Parisien.

Que dois-je prendre en cas de douleurs et fièvre ?

Préférez aux anti-inflammatoires l’alternative du paracétamol. En cas de douleurs et/ou de fièvre, vous pouvez donc prendre du Doliprane, pas dangereux pour votre système immunitaire. Mais respectez les doses prescrites, car en surdose il peut devenir dangereux pour le foie. En cas de doute, contactez votre médecin ou appelez le 15.

Lire aussi :

Epidémie de coronavirus, stade 3 : ça veut dire quoi ?

Dépistage du coronavirus : pour qui ? comment faire le test ?

Comment savoir si j’ai le coronavirus ?

Non, vous ne pouvez pas attraper le coronavirus avec un colis

Le coronavirus covid-19 va-t-il (vraiment) disparaître au printemps ?

Coronavirus : quels sont les symptômes chez le chat ?

Coronavirus : pourquoi il ne faut pas paniquer

Non, le fenouil n’est pas un remède contre le coronavirus !

Attention aux remèdes (inutiles) contre le coronavirus

Comment faire son gel hydroalcoolique maison ?

Coronavirus chez l’enfant : 3 choses à savoir

Quels risques pendant la grossesse ?

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Ecoutez & Regardez

Collagen Beauty Booster Pamplemousse

32,90€

Avec qop finies les crèmes, optez pour une solution à diluer pour plus d'efficacité et moins de contraintes. Soin du visage anti-rides et anti-âge, résultats visibles au bout de 30 jours.

Boîte de 30 sticks. Livraison gratuite à partir de 50€ d'achats *

Zéro Retouche & Zéro Injection. Une peau Parfaite & Rapide & Efficace.

Plus d'infos →

Quantité

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer