Notre collagène n’est provisoirement plus disponibleRupture de stock suite à un nombre important de commandes, veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. Vous pouvez prè-réserver vos boîtes en cliquant ici.
(Aucun paiement ne vous sera demandé)

Coronavirus et immunité : seulement 6% des Français infectés

21 Avr. 2020

Le 17 mars, le gouvernement a instauré le confinement pour tenter de stopper la propagation du coronavirus et éviter une saturation des services de réanimation. La mesure a été efficace, les services de réanimation ont tenu.

Pour sortir du confinement strict, « deux conditions essentielles », devront être respectées a rappelé Edouard Philippe ce 18 avril : « rétablir les capacités d’accueil des hôpitaux » et faire en sorte de « limiter au maximum la circulation du virus pour limiter le nombre de cas sévères », en particulier via les gestes « barrière », port du marque et distanciation physique.

Pour savoir si le virus se diffuse dans la population et si les mesures mises en place sont utiles et efficaces, il est donc indispensable de disposer d’indicateurs qui évaluent le niveau d’immunité de la population. Cela permet d’adapter si besoin les recommandations ou les stratégies. Et d’anticiper la survenue d’une éventuelle « seconde vague ».

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, en collaboration avec Santé Publique France et le CNRS, ont réalisé une analyse détaillée des hospitalisations et des décès dus au COVID-19 en France et construit des modélisations à partir de ces données mathématiques et statistiques.  « Dans un contexte de grande incertitude, ces analyses de modélisation permettent de mieux comprendre cette épidémie et l’impact du confinement sur la propagation de SARS-CoV-2 », explique Simon Cauchemez, responsable de l’unité Modélisation mathématique des maladies infectieuses à l’Institut Pasteur et dernier auteur de l’étude.

Quel est le niveau d’immunité contre le Covid-19 en France ?

Les premiers résultats suggèrent que au 11 mai, date de levée du confinement strict, « près de 6% de la population française aura été contaminée par le SARS-CoV-2 au décours de la première vague épidémique », indique l’Institut Pasteur ce 20 avril.  Avec, « une proportion plus importante en Ile-de-France (12,3%) et dans le Grand Est (11,8%). »

Ce niveau d’immunité (6%) est donc très inférieur au niveau nécessaire pour éviter une seconde vague. Rappelons que l’immunité collective nécessaire est actuellement estimée à 70%. Par conséquent, « des efforts importants devront être maintenus au-delà du 11 mai pour éviter une reprise de l’épidémie », souligne l’Institut Pasteur.

Ces estimations nous apprennent aussi que :

  • Le risque d’hospitalisation est de 2,6% pour les personnes infectées par le SARS-CoV-2
  • Le risque d’hospitalisation augmente avec l’âge
  • Le risque d’hospitalisation est de 31% chez les hommes de plus de 80 ans.
  • Le taux de mortalité chez les personnes infectées est de l’ordre 0,5% (13% chez les hommes de plus de 80 ans).
  • La probabilité de décès est 45% supérieure chez les hommes infectés que chez les femmes infectées.

Le R0 est passé à 0,5 pendant le confinement 

Les chercheurs confirment par ailleurs que le confinement a eu un impact conséquent sur la transmission du virus, « en entraînant une réduction de 84% du nombre de reproduction de SARS-CoV-2. » Et de préciser que le nombre de reproduction (R0), qui indique le nombre de personnes infectées par chaque malade, est passé de 3,3 en début de confinement à 0,5 pendant le confinement.

Concrètement, « cela a permis de réduire le nombre journalier d’admissions en réanimation de 700 fin mars à 200 à mi-avril. » Selon les estimations de l’Institut Pasteur, « si cette tendance se poursuit, le nombre journalier d’admissions en réanimation en France devrait se situer entre 10 et 45 au 11 mai 2020, date annoncée de la levée du confinement. »

En vidéo :

Lire aussi :

  • Les symptômes du coronavirus
  • Coronavirus : rougeurs, urticaire et symptômes dermato
  • Perte odorat et goût : le témoignage de Lauren infectée par le coronavirus
  • Le coronavirus peut-il atteindre notre cerveau ?
  • Coronavirus : combien de temps un malade reste-t-il contagieux ?
  • Coronavirus : qu’est-ce qu’un orage de cytokine ?
  • Comment une personne peut-elle infecter un supermarché ?
  • Coronavirus : les traitements prometteurs
  • Vaccin coronavirus : quand sera-t-il disponible ?
  • Coronavirus : comment se soigner à la maison

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Promo !

«Vivez mieux, vivez qop ! »

Douchka Esposito, Ambassadrice qop

Collagen Beauty Booster Pamplemousse

39,90€ → 34,90€

Boîte de 30 sticks. Actuellement nous livrons tous nos clients en France uniquement.

Défiez le vieillissement, le collagène est une protéine naturelle de votre corps jusqu'à l'âge de 25 ans, après cet âge votre corps n'en fabrique plus assez d’où le début du vieillissement, redonnez de la jeunesse à vos cellules avec notre complément alimentaire naturel. Plus performant qu'une crème, qop agit de l'intérieur.

Premiers résultats visibles au bout de 30 jours, nette amélioration visible au bout de 90 jours de soins, étude clinique.

  • 1 complément à boire par jour
  • Améliore l’hydratation et la souplesse de la peau
  • Améliore la douceur de la peau en réduisant le nombre de sillons en micro-relief
  • Prévient la formation de rides profondes

Zéro Retouche & Zéro Injection. Une peau Parfaite & Rapide & Efficace.

Plus d'infos →

Notre collagène n'est provisoirement plus disponible.
Rupture de stock
 suite à un nombre important de commandes, veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. Vous pouvez prè-réserver vos boîtes en cliquant ici.
(Aucun paiement ne vous sera demandé)

Rupture de stock

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer