Coronavirus EN DIRECT : 57 cas de contamination en France

28 Fév. 2020

Le coronavirus continue sa propagation : déjà responsable de plus de 2 800 décès en Chine, on observe désormais une explosion des cas dans d’autres régions du monde, notamment au Japon, en Corée du Sud et en Iran. En Europe, alors que l’Italie tente d’endiguer la propagation du coronavirus (7 régions sont touchées), 57 cas sont identifiés en France. L’OMS, lors de son point presse quotidien, estime que la menace internationale est désormais « très élevée ».

Le bilan en France

  • 19 nouveaux cas de coronavirus, soit 57 cas au total dont :
  • 43 patients hospitalisés 
  • 12 patients guéris
  • 2 décès 

Parmi les cas recensés, figure plusieurs regroupements :

  • un regroupement de 18 cas dans l’Oise
  • un cluster de 6 cas est signalé à Annecy en Haute-Savoie
  • 6 cas concernent des voyageurs qui rentrent d’un voyage organisé en Egypte
  • 2 cas à Montpellier

A ce jour les cas confirmés sont rapportés dans 9 régions en métropole avec au moins un cas confirmé : Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Grand-Est, Hauts de France, Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire.

Un conseil de défense et un conseil des ministres exceptionnels se tiendront samedi. Le niveau de risque de propagation a été relevé au stade 2, qui correspond au stade « très élevé ». Selon le ministre de la Santé, « le virus circule sur notre territoire et nous devons freiner cette diffusion. »

Olivier Véran, a insisté sur les gestes barrières qui limitent la propagation du virus :

  • se laver les mains toutes les heures,
  • éternuer dans son coude,
  • utiliser des mouchoirs à usage unique
  • éviter les poignées de main car « l’essentiel des contaminations se fait par les mains »

« Les personnes invitées à porter un masque sont les personnes en contact direct avec les personnes malades », a rappelé Olivier Véran. Une personne asymptomatique qui se déplace dans les transports en commun ou dans les lieux publics n’a pas à porter de masque.

Il a également rappelé de ne pas envoyer les enfants à l’école s’ils reviennent d’une zone à risque.

Le numéro vert (0800 130 000) mis en place pour répondre aux questions est désormais ouvert 24 h sur 24 h et le numéro d’urgence « 15 » ne doit être utilisé qu’en cas de suspicion médicale liée au coronavirus.

Les zones à risque sont : la Chine, Singapour, la Corée du Sud, les régions de Lombardie et de Vénétie en Italie et l’Iran.

Deux décès en France. Un patient est décédé dans la nuit du 25 au 26 février. Âgé de 60 ans, cet enseignant, avait été admis en réanimation à la Pitié-Salpêtrière dans un état grave, après une hospitalisation à l’hôpital de Creil. Mais on ne sait pas comment il a pu être contaminé. Ce que l’on sait, c’est qu’il était en arrêt maladie depuis le 12 février, il n’a donc pas pu transmettre le virus à ses élèves. Samedi 15 février 2020, lors d’un point presse, Agnès Buzyn avait par ailleurs annoncé le décès d’un patient atteint par le coronavirus, hospitalisé à l’hôpital Bichat (Paris) le 25 janvier 2020 : l’homme (âgé de 80 ans) était un touriste chinois originaire de la région de Hubei. « Son état s’était rapidement dégradé et il était depuis plusieurs jours dans un état critique » a expliqué la ministre.

28 ressortissants français ont été rapatriés en quarantaine sur le site de Branville (14), le 21 février, et vont bénéficier de tests diagnostic. « Bien qu’ils soient tous asymptomatiques (c’est-à-dire qu’ils ne présentent pas de symptôme), ils resteront par précaution confinés dans le centre pour une durée de 14 jours, ce qui correspond à la durée maximale d’incubation du virus. Ils feront l’objet durant cette période d’un suivi médical », précise le ministère de la Santé.

La France se prépare. Dimanche 23 février, le ministre de la Santé a annonce que 108 établissements sont en mesure de recevoir des patients atteints de COVID-19. Désormais, chaque département français dispose donc d’au moins un établissement de santé capable de les prendre en charge. Lire aussi : La France est-elle prête en cas d’épidémie ?

Quelle est la situation épidémique dans le monde ?

Le coronavirus Covid-19 continue de se propager dans le monde. À ce jour, 80% des formes de coronavirus sont mineures, 14% sont sévères, et 5% sont graves. 2/3 des victimes sont des hommes, 80 % ont plus de 60 ans et 75 % sont atteints de pathologies chroniques. Aucune forme grave, ni de décès n’est observée à ce jour avant l’âge de 15 ans et la gravité augmente avec l’âge et en cas de pathologies chroniques. La Chine est toujours (et largement) le 1er pays le plus touché par l’épidémie. Le président, Xi Jinping a déclaré qu’il s’agissait de « la plus grave urgence sanitaire en Chine depuis 1949 », année de la révolution communiste. Le 26 février, le Pr Salomon, Directeur général de la Santé, a annoncé qu’il y a avait plus de nouveaux cas hors de Chine, qu’en Chine.

  • L’épidémie du virus chinois fait état de 83 396 cas confirmés d’infection au nouveau coronavirus Covid-19, dont 78 855 en Chine (97 %) et 4 541 hors de Chine.
  • 41 cas confirmés en France et 2 décès.
  • 50 pays ont signalé au moins un cas et 5 continents touchés.
  • La situation évolue au jour le jour : les autorités chinoises dénombrent désormais 2800 décès dont 2 858 décès en Chine et 69 hors de Chine

705 cas sur un bateau de croisière au large du Japon. En plus du foyer important observé au Japon (107 cas), le virus touche des passagers du paquebot « Diamond Princess » où 634 cas de contamination au coronavirus ont été constatés, ont commencé à quitter le navire le 19 février après 14 jours de quarantaine au Japon. « Sur les 4 ressortissants français à bord du navire de croisière “Diamond Princess”, 3 sont confirmés positifs au coronavirus, précise le dernier bulletin d’information du ministère de la Santé. Ils sont tous pris en charge par les autorités sanitaires japonaises. »

Si l’Egypte est le seul pays d’Afrique à avoir confirmé un cas de contamination, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a averti samedi que les systèmes de santé africains étaient mal équipés pour affronter l’épidémie de coronavirus si des cas de contamination apparaissaient et se multipliaient sur le continent.

Important foyer en Italie : plusieurs villes en quarantaine

En Italie, la situation est préoccupante : le bilan est à ce jour de 21 victimes et 888 cas confirmés (dont 45 guéris). Sept régions sont touchées, principalement la Lombardie. Rappelons que le Nord de l’Italie a connu en fin de semaine une flambée des cas de coronavirus Covid-19. Elle est devenue le premier pays du continent à mettre en place un cordon sanitaire autour de plusieurs villes. Le profil des victimes, des personnes âgées vulnérables, correspond au profil identifié récemment lors d’une récente étude chinoise. Comme pour la grippe, cela confirme pour le moment que les cas les plus sévères concernent les personnes âgées et/ou fragiles en raison de pathologies associées (cancers, pathologies cardiovasculaires, maladies respiratoires, etc.).

A la recherche du patient 0. Si le coronavirus semble moins tuer que la grippe (le taux de mortalité se situe autour de 2%), reste qu’on a affaire à un virus très contagieux. Le problème c’est qu’on ne connait pas le patient 0 par qui tout a commencé en Italie du Nord, c’est-à-dire la personne qui a importé le virus depuis la Chine ou d’un autre pays endémique. Une personne (Mattia), employée d’une multinationale américaine a été suspectée dans un premier temps d’avoir été contaminée par l’un de ses amis revenu de Chine en janvier. En réalité, les tests effectués se sont révélés négatifs. Aujourd’hui, on ne peut donc pas expliquer l’origine de cette diffusion en Italie. C’est une question très importante pour comprendre et surtout pour savoir quelles personnes ont pu être contaminées par le patient 0. C’est la seule façon de bloquer la diffusion du virus, comme cela a été le cas pour le cluster découvert aux Contamines-Montjoie.

Une menace élevée à l’international

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) propose une carte interactive des pays où le virus a été détecté.

Pour l’heure, 5 continents sont touchés, selon Santé Publique France :

  • Asie hors chine continentale : 2 914 cas
  • Europe : 820 cas
  • Amérique : 75 cas
  • Océanie : 24 cas
  • Afrique : 3 cas

L’épidémie est partie pour durer. Au départ, l’épicentre était identifié à Wuhan. Petit à petit, on observe une explosion des cas en Corée du Sud, en Iran notamment. « Cela ne va pas s’arrêter la semaine prochaine ou le mois prochain« , a déclaré mi février le Pr Alessandro Vespignani, professeur à l’université américaine de Northeastern, qui dirige un groupe de chercheurs qui travaillent sur l’épidémie. « Dans le meilleur des cas, le virus traversera le printemps jusqu’à l’été, puis il s’éteindra« , a déclaré de son côté le Pr David Fisman, de l’Université de Toronto (Canada).

En quelques semaines, le coronavirus a fait plus de victimes que le SRAS en 8 mois. Le nombre de personnes touchées par le coronavirus Covid-19 en Chine a dépassé celui du nombre de victimes de l’épidémie de SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère) qui avait touché le pays en 2002-2003. Le SRAS n’avait infecté « que » 5327 personnes en Chine continentale pendant l’épidémie. Le virus actuel est jugé moins virulent que le SRAS (formes mineures principalement) mais il est plus contagieux.

Pour toute question non-médicale, un numéro vert est mis en place : 0800 130 000.

Pour toute question médicale : contactez le 15.

À lire aussi :

Quels sont les symptômes chez le chat ?

Fake news : non, le fenouil n’est pas un remède contre le coronavirus chinois !

Coronavirus en Chine et dans le monde : les dates clé de l’épidémie

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Ecoutez & Regardez

Collagen Beauty Booster Pamplemousse

32,90€

Avec qop finies les crèmes, optez pour une solution à diluer pour plus d'efficacité et moins de contraintes. Soin du visage anti-rides et anti-âge, résultats visibles au bout de 30 jours.

Boîte de 30 sticks. Livraison gratuite à partir de 50€ d'achats *

Zéro Retouche & Zéro Injection. Une peau Parfaite & Rapide & Efficace.

Plus d'infos →

Quantité

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer