qop

Chute de la natalité : les bébés nés en 2021 sont 13% moins nombreux qu’en 2020

26 Fév. 2021

On s’attendait à voir naître beaucoup de bébés en ce mois de janvier 2021. Les naissances de ce début d’année correspondent à la période du tout début du premier confinement, soit fin mars 2020. Étonnamment, le nombre de bébés nés en janvier a baissé de 13% par rapport à l’année dernière, souligne l’Insee.

53 900 naissances ont été enregistrées en France en janvier 2021, contre 59 100 en janvier 2020. C’est la chute la plus importante depuis 1975. Depuis fin décembre, l’impact du premier confinement pouvait commencer à se faire ressentir sur les naissances, et contrairement à la hausse attendue, le mois de décembre avait déjà été marqué par une baisse de 7%.

La crise n’incite pas à faire des enfants

Par quoi cela s’explique-t-il ? Dans un entretien accordé à France Inter, Sylvie Le Minez, cheffe de l’unité des études démographies et sociales à l’Insee explique que le climat d’incertitude lié à la crise sanitaire Covid-19 peut retarder le projet d’avoir des enfants. D’autant que la maladie fait peur, surtout lorsqu’il s’agit de bébés. Autre élément important : le premier confinement a fermé les portes des centres de procréation médicalement assistée.

Si le nombre de naissances diminue déjà depuis quelques années, ce chiffre est qualifié d’impressionnant par l’Institut. En 2020, on avait enregistré une baisse de 2,5% de bébés nés vivants, par rapport à 2019. Et l’on atteignait un chiffre total de 735 000 naissances, soit le plus faible depuis la période post Seconde Guerre Mondiale.

Sources : France Inter, Insee

Lire aussi :

  • Moins de naissances prématurées durant le confinement
  • De nouvelles maisons de naissance prévues en France
  • Coronavirus et grossesse : pas de risque accru pour le bébé

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique