Bronchiolite : comment désobstruer le nez de bébé

16 Déc. 2019

DRP pour désobstruction rhinopharyngée : sous ce terme un peu compliqué se cache tout simplement le lavage du nez de bébé. Un geste essentiel en cette période d’épidémie de bronchiolite car c’est ce qui permet de faciliter la respiration et l’alimentation. Cela permet aussi d’éviter une surinfection bactérienne au niveau du nez, de la gorge et des oreilles. Différentes méthodes existent.

Le mouchage

Commencez toujours par vous laver les mains. Enroulez un coton humidifié de sérum physiologique et introduisez-le dans la narine de bébé. Un coton par narine bien sûr ! C’est une méthode douce pour le mouchage quotidien mais assez peu efficace en cas de sécrétions importantes.

Le lavage de nez par instillation

Bébé sur le dos, on instille dans la narine quelques gouttes de sérum physiologique ou un spray à base d’eau de mer au moment de l’inspiration, puis on le redresse afin de récupérer les sécrétions. La méthode est peu invasive et assez efficace en cas de rhume mais souvent insuffisante en cas de bronchiolite.

Autre méthode : allongez votre bébé et placez-le sur le côté droit ou gauche. placez la dosette de sérum physiologique à l’entrée de la narine supérieure (c’està-dire la narine la plus proche de vous) et appuyez fermement sur la pipette en vidant au moins la moitié de la pipette. On recueille ensuite les sécrétions par l’autre narine. Puis tournez l’enfant de l’autre côté et répétez le geste dans l’autre narine après avoir fait une courte pause.

Un peu invasif et désagréable, mais efficace. Cette technique ne fait néanmoins pas l’unanimité chez les professionnels de santé : certains considèrent en effet que cela entraîne une persistance des sécrétions dans le carrefour aérodigestif.

Le mouche-bébé par aspiration

Le geste consiste à placer dans une narine, puis dans l’autre, une poire ou un mouche-bébé électrique, après avoir fluidifié les sécrétions avec du sérum. Invasif et désagréable, ce geste est cependant redoutablement efficace pour faciliter l’élimination des sécrétions. Mais attention à choisir un embout souple pour ne pas blesser les narines de bébé.

Pensez à aérer sa chambre

  • Parallèlement au nettoyage régulier des voies nasales, on aère quotidiennement la chambre de bébé, qui ne doit pas être surchauffée : 19 °C, c’est la bonne température.
  • Si l’air est sec on installe un humidificateur ou l’on pose un linge humide sur le radiateur.
  • Enfin, pas de tabac : il est reconnu que la gravité de la bronchiolite est corrélée à la présence d’un fumeur à la maison, a fortiori s’il s’agit de la maman.

A lire aussi :

  • Bronchiolite : la vidéo d’un bébé fait le buzz
  • Bronchiolite : comment protéger mon bébé contre cette maladie respiratoire ?
  • Pourquoi le virus de la bronchiolite ne touche que les nourrissons ?

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Ecoutez & Regardez

Collagen Beauty Booster Pamplemousse

32,90€

Avec qop finies les crèmes, optez pour une solution à diluer pour plus d'efficacité et moins de contraintes. Soin du visage anti-rides et anti-âge, résultats visibles au bout de 30 jours.

Boîte de 30 sticks. Livraison gratuite à partir de 50€ d'achats *

Zéro Retouche & Zéro Injection. Une peau Parfaite & Rapide & Efficace.

Plus d'infos →

Quantité

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer