qop-collagene

Alzheimer : le Conseil d’Etat confirme le déremboursement des médicaments

18 Déc. 2019

Dans le collimateur de la Haute autorité de santé depuis plusieurs années, les médicaments contre la maladie d’Alzheimer ont été déremboursés au mois d’août 2018. Ces produits n’ont pas d’efficacité thérapeutique et ils présentent de tels effets indésirables, notamment cardiovasculaires, qu’il n’est plus raisonnable de les prescrire expliquait alors le Pr Christian Thuillez, président de la commission de la transparence de la Haute Autorité de santé (HAS).

A la suite du déremboursement de l’Aricept® (donépézil), l’Ebixa® (mémantine), l’Exelon® (rivastigmine) et le Reminyl® (galantamine) ainsi que de leurs versions génériques, plusieurs associations de patients avaient saisi le Conseil d’Etat. Elles estimaient que cette mesure créerait une inégalité entre les familles ayant les moyens de payer les médicaments et les autres. Le Conseil d’Etat vient de rendre sa décision et confirme le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer.

Service médical rendu insuffisant

“Le ministère n’a pas commis d’erreur manifeste d’appréciation en jugeant insuffisant le service médical rendu par ces spécialités et en décidant de les radier pour ce motif de la liste des médicaments remboursables”, a précisé le Conseil d’Etat.

Les fonds économisés (ces traitements étaient remboursés à 15% et coûtaient environ 90 millions d’euros par an à la Sécurité sociale) devraient être dédiés aux équipes qui prennent en charge les malades d’Alzheimer, avait annoncé la ministre de la Santé Agnès Buzyn lors du déremboursement, en août 2018.

A lire aussi :

  • Le premier traitement pour ralentir la maladie d’Alzheimer
  • Des ondes électromagnétiques pour lutter contre Alzheimer
  • Le manque de sommeil, facteur de risque de la maladie d’Alzheimer ?

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This