qop-collagene

9 façons de cuisiner la pomme de terre

27 Mar. 2021

Il y a 50 ans, après la Seconde Guerre Mondiale, la pomme de terre était considérée comme un produit de première nécessité et fortement consommée. La France se trouve d’ailleurs être le 2e pays producteur de pommes de terre de consommation en Europe de l’Ouest. Elle en produit 5 à 6 millions de tonnes en moyenne par an. Aujourd’hui, la pomme de terre est toujours l’un des légumes préférés des Français et un aliment de base à avoir chez soi. Les Français en consomment environ 50 kg chaque année et ils sont 62 % à en cuisiner au moins une fois par semaine.

Bien choisir ses pommes de terre 

Manger des pommes de terre, c’est bien. Cela vous apportera de l’énergie grâce à leurs fortes teneurs en glucides. Toutefois, si vous êtes sédentaires ou que vous faites attention à votre ligne, il est plutôt recommandé d’en manger avec modération. Leur index glycémique (IG) étant élevé quand elles sont en purée ou en frites, il est préférable de les consommer à la vapeur ou à l’eau où l’IG est moindre. D’ailleurs, 100 g de pomme de terre à l’eau ne contiennent que 80 calories, il est donc possible d’en manger sans pour autant les bannir si vous surveillez votre poids. Encore faut-il savoir comment les cuisiner en fonction de leur variété.

En effet, on recense 200 variétés de pommes de terre au Catalogue officiel des espèces et variétés végétales et une centaine sont actuellement cultivées. En supermarché ou sur les étals de marché, vous ne retrouvez qu’une vingtaine de variétés prédominantes. Chacune d’entre elle a ses spécificités et ses aptitudes culinaires. C’est pourquoi il est important de bien vérifier les recommandations sur les emballages en fonction de l’usage que vous souhaitez faire de vos pommes de terre. Ces aptitudes culinaires sont référencées en 3 grandes catégories :

  • Les pommes de terre avec les indications “vapeur/eau” ou/et “rissolées/sautées” qui sont des variétés à chair ferme. Elles ont une bonne tenue et ne noircissent pas à la cuisson. Elles sont recommandées pour les cuissons à la vapeur, à l’eau et à la poêle. Il est aussi possible de les utiliser pour des plats mijotés, des gratins et des plats au four.
  • Les pommes de terre avec l’indication “four, purée ” qui garantissent une cuisson entière au four réussie. Vous pouvez également les cuisiner en purées, potages, ainsi que dans des plats mijotés, des gratins et des plats au four.
  • Les pommes de terre avec l’indication “frites” qui ont une teneur en matière sèche élevée, et absorbent peu l’huile. Elles sont donc idéales pour des frites réussies : dorées, croustillantes, non sucrées. Leur chair se délite à la cuisson, vous pouvez alors les utiliser pour des purées et des potages.

Dans tous les cas, il est plus intéressant question nutritif de cuire la pomme de terre en robe des champs (avec sa peau) à l’eau ou à la vapeur. Ainsi, son IG reste modéré et les fibres contenues dans la pelure sont trois fois plus présentes que dans la chair. De même, la vitamine C de la pomme de terre est préservée un maximum. C’est un bon antioxydant qui favorise l’absorption du fer et la pomme de terre est l’un des légumes qui en contient le plus.

Source : www.lespommesdeterre.com ; www.lanutrition.fr

A lire aussi :

  • Minceur: oui au régime pommes-de-terre!
  • 1 gratin dauphinois : 4 versions santé
  • 12 recettes antioxydantes à la patate douce
En purée © Getty Images
A l’eau © Getty Images/iStockphoto
En frites au four © Getty Images/iStockphoto
A la poêle © Getty Images
A la vapeur © Getty Images/iStockphoto
Au micro-ondes © Getty Images/iStockphoto
Au four © Getty Images/iStockphoto
A la friteuse © Getty Images
En gratin © Getty Images/iStockphoto

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This