qop

6 exercices pour comprendre (et pratiquer) la relaxation Jacobson

29 Déc. 2020

Relaxation progressive Jacobson : qu’est-ce-que c’est ?

En 1928, le psychiatre américain Edmund Jacobson élabore un principe selon lequel toute forme de tension psychique en général ou d’anxiété en particulier provoque l’apparition d’une contraction au niveau de la musculature. Il établit donc une méthode de relaxation en ciblant des groupes musculaires à contracter, puis à relâcher afin de diminuer l’anxiété. Cette forme de relaxation active consiste à atteindre le relâchement musculaire et psychique grâce à une série d’exercices.

À qui cette relaxation s’adresse-t-elle ?

Très souvent utilisée pour soigner le bégaiement, la relaxation Jacobson permet de diminuer les troubles musculaires affectant un fonctionnement automatique telle que la parole. Elle se révèle également très utile pour les personnes confrontées à certaines douleurs dorsales ou cervicales.

De manière plus générale, cette méthode permet également de calmer les insomnies, l’anxiété, le stress ou encore les angoisses. La relaxation Jacobson est également un outil utilisé par les psychothérapeutes en cas de dépression ou de névrose. Cependant, chaque personne en quête d’un moyen de se relaxer peut apprendre et adopter cette technique d’apaisement du mental et du corps.

Comment se déroule une séance ?

La relaxation Jacobson demande un entraînement progressif et une assiduité pour parvenir à la détente. Elle peut être réalisée seul ou avec un thérapeute, la séance peut durer de 10 à 30 mn. Pour pouvoir se relaxer, il suffit d’être capable de bien détendre sa musculature. Pour y arriver, le psychiatre recommandait de suivre les étapes suivantes :

  • S’habituer à bien localiser ses différents groupes musculaires
  • Prendre soigneusement conscience de la tension qui s’y trouve
  • Puis s’entraîner à la faire disparaître.

On commence par prendre conscience de son tonus musculaire et de l’individualité de chaque muscle. Il suffit d’en isoler un et de se concentrer sur sa contraction puis sur son relâchement. L’appropriation constitue la seconde étape : on acquiert progressivement la capacité, dans les activités quotidiennes, de ne pas contracter inutilement des groupes musculaires non impliqués dans l’activité en cours (par exemple, ne pas contracter inutilement les muscles des épaules ou du visage quand on travaille sur ordinateur).

Quels sont ses bienfaits ?

Grâce à une pratique régulière, la relaxation Jacobson permet de prendre conscience de l’action de ses muscles pour chaque partie du corps afin de ne pas contracter des muscles inutiles et gagner en détente .

La relaxation Jacobson permet d’être pleinement à l’écoute de son corps. Lors de la décontraction du muscle, son relâchement provoque un effet de bien-être relaxant. Après quelques mois de pratique, les tensions corporelles s’atténuent et l’esprit s’apaise. Les situations traditionnellement sources d’anxiété et de stress sont plus faciles à surmonter.

A savoir : cette méthode de relaxation active ne permet pas de résoudre les causes profondes d’éventuels traumatismes sources de stress ou de tensions physiques.

A lire aussi :

  • Cohérence cardiaque : 5 exercices pour déstresser facilement
  • 6 exercices pour cultiver le positif dans votre journée
  • Comment mieux respirer pour ne pas se faire déborder par le stress
Comment pratiquer une séance de relaxation Jacobson © Getty Images/Cavan Images RF
Relaxation des épaules et du cou © Getty Images
Relaxation du dos © Getty Images
Relaxation des mains © Getty Images
Relaxation du visage © Getty Images/Westend61
Relaxation du thorax et du ventre © Getty Images/Image Source

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique