qop

4 façons de traiter une intoxication alimentaire

22 Avr. 2021

Nausées et vomissements, crampes abdominales, diarrhées, fièvre : les symptômes d’une intoxication alimentaire peuvent être provoqués par un aliment avarié ou contaminé par une toxine ou une bactérie (salmonelle, listeria, staphylocoque). Ces symptômes disparaissent généralement en quelques jours, à l’aide de remèdes naturels ciblés.

Mais attention : si les symptômes durent plus de 48 heures, en cas de forte fièvre/migraines/selles sanglantes, il faut consulter très rapidement. En outre, les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées, les enfants et les seniors doivent consulter dès l’apparition des premiers symptômes.

La livèche

La livèche aide à éliminer les toxines plus vite grâce à ses vertus anti-infectieuses, dépuratives, antitoxiques et digestives.

Comment l’utiliser ?

  • En décoction : mélangez 3 g de racine de livèche dans 20 cl d’eau froide dans une casserole, portez à ébullition puis laissez frémir à couvert pendant 15 minutes, coupez le feu et filtrez. Buvez 2 à 3 tasses par jour, jusqu’à disparition des symptômes.
  • En huile essentielle, par voie orale : à raison de 2 gouttes (sur un comprimé neutre – en pharmacie – ou une boulette de mie de pain), 2 fois par jour, pendant 5 jours. Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes.

Le gingembre

Le gingembre est un puissant antinauséeux, recommandé en médecine ayurvédique pour calmer les nausées et les vomissements. Il est aussi stimulant et combat la fatigue générée par l’intoxication alimentaire.

Comment le prendre ?

  • Frais : quelques lamelles pour agrémenter les salades, compotes, yaourts. Râpé et infusé dans de l’eau. Ou encore passé à l’extracteur de jus.
  • En olfaction : en respirant à même un flacon d’huile essentielle de gingembre ou en déposant une goutte sur un mouchoir, que l’on inhale lentement. À répéter chaque fois que nécessaire.

Lactobacilles + bifidobactéries

Ces deux souches de probiotiques combinent leurs effets et réparent la structure intestinale endommagée par les germes et bactéries responsables de l’intoxication. En revanche, pour qu’ils soient efficaces, les probiotiques doivent apporter 30 à 40 milliards de bactéries par jour.

Comment les utiliser ? 1 à 2 gélules/sticks par jour (voir posologie sur la boîte), pendant 10 jours, à avaler avec une boisson “claire” (eau, tisane) à un moment où l’on ne mange pas. À jeun, le matin avec un grand verre d’eau dès J + 3 ou 4.

La levure de bière

Composée de champignons microscopiques (Saccharomyces cerevisiae ou Saccharomyces boulardii), la levure de bière active aide à évacuer les germes responsables de l’intoxication alimentaire et traite la diarrhée par ses effets probiotiques.

Sous quelle forme l’utiliser ? En poudre ou en gélules, environ 200 mg par jour, à prendre le matin avec un grand verre d’eau.

Pensez à vous réhydrater

La réhydratation est primordiale, pour restaurer le bon équilibre des fluides. En cas de diarrhées très importantes, un apport en potassium est nécessaire.

La bonne attitude ?

  • Boire tout au long de la journée, par petites gorgées, de l’eau additionnée de jus de pomme ou d’ananas à alterner avec du bouillon salé (pour limiter les pertes des minéraux).
  • On peut aussi se tourner vers les sachets de soluté de réhydratation orale (Rihadryl® par exemple, en pharmacie, en principe pour les enfants, mais tout à fait adapté aux besoins des adultes).

Comment prévenir l’intoxication alimentaire ?

1. Consommer des produits ultra frais et jeter à la moindre odeur suspecte ou si l’aspect du produit a changé. 2. Toujours conserver une hygiène irréprochable en cuisine. 3. Ne jamais recongeler un produit décongelé. 4. Veiller à la conservation des produits les plus fragiles comme les viandes et poissons, les préparations à base d’œuf, etc. (respect de la chaîne du froid, nettoyage régulier du réfrigérateur, emballage adéquat).

En vidéo : comment bien nettoyer les fruits et légumes d’été

Notre expert : Dre Laure Martinat, médecin, phytothérapeute et aromathérapeute.

A lire aussi :

  • Poisson cru et mollusques : attention aux intoxications alimentaires
  • Les infections alimentaires font 250 morts chaque année
  • Le champignon shiitaké cru peut provoquer des réactions cutanées

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

Share This
0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique