3 exercices de sophrologie pour vaincre ses inquiétudes

9 Fév. 2021

Depuis le mois de mars 202, Santé publique France a lancé une enquête baptisée CoviPrev qui permet de suivre l’évolution des comportements et de la santé mentale de la population française pendant cette période de pandémie. Les derniers résultats montrent qu’en ce début février, le nombre de personnes souffrant d’un état anxieux se maintient à un niveau élevé (19,5% des personnes interrogées). Inquiétudes à l’égard de la situation économique, inquiétudes face à l’arrivée des nouveaux variants du Covid-19… pour apprivoiser cette anxiété, la sophrologue Carole Serrat propose des exercices de visualisation et un exercice de respiration inspiré du yoga.

On respire comme une abeille

Issue du yoga, cette respiration consiste à expirer par le nez en produisant un son semblable au bourdonnement d’une abeille.

Cet exercice tranquillise l’esprit et le système nerveux, et diminue le stress.

  • En position assise, se boucher les oreilles avec les index, coudes levés, pendant 3 minutes.
  • Inspirer profondément par le nez.
  • Expirer par le nez et imiter le “bzzzz” de l’abeille : le son part du fond de la gorge, la bouche est fermée, les mâchoires sont desserrées, les lèvres étirées et les commissures un peu remontées.
  • Sentir la vibration sonore qui résonne dans le crâne et se concentrer sur le point entre les sourcils, “le troisième œil”, qui est le centre de notre vision intérieure et de notre discernement.
  • Ce bourdonnement d’abeille va aider à chasser l’anxiété et favoriser le calme émotionnel par l’écoute sonore et vibratoire.

On s’allège de ses soucis

Cet exercice de visualisation appelé “le sac à tracas” permet de s’alléger de tous les problèmes de la journée et de s’empêcher de les ressasser avant de dormir.

  • Imaginer devant soi un grand sac, avec une fermeture Éclair et des poignées. Notre nom est inscrit dessus. Ce sac nous appartient. On y met toute la fatigue, les tracas de la journée…
  • Quand on a terminé, on remonte la fermeture Éclair pour bien fermer le sac, puis on accroche ses poignées à un gros ballon.
  • Le vent commence à souffler et le ballon emporte le sac loin, très loin… Il devient un petit point minuscule, puis il disparaît…
  • Et voilà comment on peut mettre une – très grande – distance entre les problèmes de la journée et nous-même !

On chasse le négatif

Cet exercice fait appel au “sophro-déplacement du négatif” (SDN), technique clé de la sophrologie. Elle consiste à extérioriser toutes les sensations désagréables ou douloureuses, physiques aussi bien mentales, en les expulsant par le souffle après une contraction suivie d’un relâchement musculaire.

  • En position
  • Lire la suite sur Topsante.com

Source: https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30 – Topsante.com

0
    0
    Mon panier
    Votre panier est videRetour à la boutique